Commerces et services

La petite école Vision Saguenay: Ouverture, en septembre 2016, d’une école primaire

SAGUENAY – Le Séminaire de Chicoutimi accueillera, dès septembre 2016, la première école primaire provenant de La petite école Vision Saguenay, un établissement qui œuvre depuis septembre 2013 auprès des enfants de 18 mois à quatre ans. 

Annie-Claude Perron et Émilie Tremblay-Grenon, copropriétaires de l’école privée, ont eu le coup de cœur pour la méthode développée par l’École Vision, dont une vingtaine d’établissements sont disponibles à travers le Québec. Actuellement, 80 enfants sont divisés en huit groupes (sept préscolaires et une maternelle) qui apprennent, dès le bas âge, l’anglais et l’espagnol.

L’école sera située dans une aile complètement réservée avec un accès à tous les équipements et locaux du Séminaire (gymnase, bibliothèque, etc.). En combinant les deux établissements, les deux propriétaires espèrent atteindre près de 150 élèves. « Nous avons eu la chance de visiter les écoles, dont celle du Lac-Beauport. L’ambiance que nous y avons vue nous ressemblait beaucoup. En région, aucune école de ce genre n’existait, donc aucune garderie ou école où l’enfant pouvait apprendre une seconde langue », a mentionné Annie-Claude Perron.

École de langues 

Se positionnant comme une école de langue, l’enfant a droit à un programme ministériel anglophone et francophone avec six heures par jour d’apprentissage au lieu de cinq, comme cela se fait d’ordinaire. Chaque semaine, l’élève aura une journée supplémentaire d’école et à la fin du mois, cela représentera une semaine. Enfin, si on compte les six années primaires l’enfant aura reçu une année et demie.

Dès le préscolaire, les éducatrices mettent l’enfant en immersion anglophone ou espagnole tout au long de la journée et cela s’effectue de façon naturelle en suivant le rythme de l’élève. « Plus on les prend petits pour l’apprentissage d’une seconde langue, plus ce sera facile. Les recherches prouvent qu’avant sept ans, le cerveau de l’enfant est apte à acquérir toutes les nouvelles notions. Pour un adulte dans le même environnement, ce serait plus difficile », a commenté Émilie Tremblay-Grenon.

Ouverture à Alma

Dès septembre 2016, l’école proposera aussi un service de garde matin, midi et soir. De plus, des sorties éducatives, des journées pédagogiques et plus de cinq heures d’éducation physique par semaine seront offertes à la maternelle. Il faut insister sur le fait que l’école a pour but de valoriser le sport et les saines habitudes de vie.

Mentionnons que les deux propriétaires passeront à une autre étape dans le secteur du Lac-Saint-Jean, puisqu’elles regardent actuellement la possibilité d’implanter une Petite école Vision à Alma au cours de la prochaine année.

Article précédent

Roger Boivin | L’inspirant Nord Ontarien

Article suivant

Engrenage Biomécanique Générale: Etienne Booth connaît par cœur le mouvement humain

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *