Mines

Plus de 120 M$ de redevances au gouvernement du Québec par l’industrie minière en 2014

Les chiffres publiés par le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) le prouvent : l’industrie minière contribue de façon substantielle au trésor public québécois et donc, à la qualité des services publics en versant notamment près de 120 millions de dollars canadiens au gouvernement du Québec en droits miniers pour l’année d’imposition 2014.

C’est par voie de communiqué de presse que l’Association minière du Québec (AMQ) a réagi à cette première publication par le gouvernement des droits versés par mine démontre clairement que le Québec n’a pas les moyens de se priver de l’activité minière sur son territoire.

« Auparavant, le MERN publiait des chiffres globaux pour l’ensemble de l’industrie. Maintenant, la population sera à même de constater que toutes les sociétés minières paient de l’impôt minier et à quelle hauteur. C’est là que se situe la nouveauté. De plus, même si l’activité minière tourne au ralenti depuis quelques années, ce sont tout de même 120 millions de dollars que l’industrie a versés au gouvernement du Québec pour l’année d’imposition 2014. Ces données ne donnent malheureusement pas 100 % du portrait, car elles excluent toutes les contributions autres que les redevances, telles que l’impôt sur le revenu des sociétés, l’impôt sur la masse salariale, les contributions à la CSST, etc. En réalité, en moyenne, le secteur minier verse aux différents paliers de gouvernement près d’un milliard de dollars par année, dont plus de 600 millions au seul gouvernement du Québec. Ça aussi la population doit le savoir », a déclaré Josée Méthot, présidente-directrice générale de l’AMQ.

L’industrie minière au Québec c’est également :

  • 45 000 emplois directs et indirects, dont plusieurs sont occupés par des membres des Premières Nations;
  • 1,7 milliard de dollars en salaires dans le seul secteur de la production;
  • Un important réseau de 3 800 fournisseurs répartis sur tout le territoire et principalement dans les grands centres que sont Montréal et Québec;
  • Des investissements miniers de 3 milliards de dollars en 2014, principalement en Abitibi-Témiscamingue, dans le Nord-du-Québec et sur la Côte-Nord;
  • Une contribution de 1 % au PIB du Québec.
Article précédent

Port Saguenay déposera des projets dans la stratégie maritime

Article suivant

Agrandissement de l'aérogare de Chibougamau-Chapais

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *