Aluminium

Fournisseurs | Rio Tinto ouvert à d’autres scénarios

SAGUENAY – Hier en après-midi une rencontre a eu lieu entre les représentants des gens d’affaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean ainsi qu’Étienne Jacques, grand patron du Métal primaire pour l’Amérique du Nord de Rio Tinto, où ce dernier s’est dit ouvert à d’autres scénarios.

 

Lors d’une rencontre qui a eu lieu à la Chambre de commerce de Saguenay (CCS), François Gagné, président de la CCS ; Marie-Josée Morency, directrice générale de la CCS ; Keyven Ferland, président de la Chambre de commerce et d’industrie Lac-Saint-Jean-Est (CCI-LSJE) ; Kathleen Voyer, directrice générale de la CCI-LSJE ; Étienne Jacques (Rio Tinto) ainsi que deux personnes des communications pour le géant de l’aluminium ont discuté des enjeux face aux délais supplémentaires entourant les termes de paiements pour les fournisseurs.

Aucune usine ne sera fermée

D’entrée de jeu, François Gagné a déclaré en entrevue à InformeAffaires.com qu’il avait été interpelé par les gens d’affaires lors de cette annonce qui a beaucoup secoué les entreprises œuvrant avec l’aluminerie. « Même si ce sont des changements drastiques, Étienne Jacques nous a assuré que les usines resteront ouvertes, donc aucune fermeture. Rio Tinto doit baisser leurs coûts pour être compétitif ainsi que pour développer des marchés de niches. Il y a eu des craintes et des insatisfactions de la part des gens d’affaires face à la manière de faire qui est de mettre les entreprises devant le fait accompli ».

Alma II et AP60

D’ailleurs, durant la rencontre de deux heures, Étienne Jacques a demandé aux représentants des gens d’affaires de lui écrire une lettre afin de démontrer les impacts des mesures annoncées sur la région et qu’il allait faire des représentations a qui de droit. De plus, le grand patron Métal primaire pour l’Amérique du Nord, s’est dit ouvert à d’autres scénarios, mais sans faire pour cela marche arrière sur la décision qui a été prise.

« Il y a eu des commentaires sur le fait que des entreprises soient au bord du gouffre. Étienne Jacques est prêt à les écouter de façon particulière. D’ailleurs, les entreprises peuvent me contacter ou contacter Keyven Ferland par l’intermédiaire de nos chambres de commerce respectives et nous amènerons leurs problématiques auprès de Rio Tinto », a ajouté François Gagné.

Il est à noter qu’Étienne Jacques a assuré qu’Alma II et AP60 sont toujours dans les plans de Rio Tinto et qu’ils se réaliseraient lorsque le contexte économique serait plus profitable.

Sous-traitance

L’autre dossier qui a suscité de vives réactions était la restructuration annoncée à la fin du mois de mars entourant la sous-traitance des firmes d’ingénieries qui étaient aux nombres de cinq auprès de Rio Tinto à une seule, soit Adecco. Le président de la CCS a interpelé Étienne Jacques en ce sens : « Depuis quinze jours, nous réalisons des représentations sur ce dossier. Le processus est lancé depuis un an avec Adecco. Ils ont eu trois rencontres et des appels d’offres ont été émis. C’est Adecco qui a eu le contrat », a-t-il commenté.

Prochaine rencontre à Alma

Au terme de la rencontre, il a été convenu que des rencontres ont lieu tous les trois mois pour développer des partenariats pour ainsi développer un meilleur dialogue avec les PME et ainsi développer des opportunités d’affaires. La prochaine rencontre aura lieu à Alma vers la fin du mois d’avril.

Article précédent

Élection partielle Chicoutimi : Trois questions économiques aux candidats

Article suivant

RCGT | Le secteur manufacturier demeure optimiste

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *