Construction

Projet de 20 M$ à Saguenay pour la construction d’un complexe récréo-sportif

SAGUENAY – Le promoteur Pascal Bouchard a annoncé en conférence de presse la construction du complexe récréo-sportif multigénération IntenCité, un projet de 20 M$ qui créera à terme une centaine d’emplois. La construction en trois phases débutera en juin 2016 et la phase 1 sera complétée pour l’ouverture prévue en septembre 2017.

Situé sur l’autoroute 70, sortie 42 (boulevard du Royaume) entre l’arrondissement de Jonquière et de Chicoutimi, le complexe sera situé à 10 minutes de l’aéroport de Bagotville, du centre-ville de Chicoutimi et de celui de Jonquière. L’économie locale profitera de retombées importantes relatives à l’organisation de tournois, de ligues et de championnats majeurs qui attireront une importante clientèle touristique. Le complexe sera, entre autres, composé d’un terrain synthétique de soccer intérieur pleine grandeur avec vestiaires, une salle de conditionnement physique, bureaux pour les organismes, mur d’escalade, six surfaces de hockey balle intérieure et extérieure.

Plusieurs organismes communautaires et sportifs locaux ont déjà manifesté leur appui au projet qui répondra à un manque criant d’espaces de jeu, principalement pour le soccer et le hockey balle. Des protocoles d’ententes ont déjà été signés et d’autres sont en préparation. « Notre projet est unique au Québec et il est très innovateur ! C’est un lieu où chaque visiteur trouvera son activité. Le complexe permettra à un parent de s’entraîner pendant qu’un de ses enfants jouera au soccer, l’autre au hockey balle et que le plus jeune s’amusera sous supervision », a expliqué le promoteur Pascal Bouchard.

Des programmes spéciaux sont prévus pour aider des personnes défavorisées ainsi que les personnes ayant un handicap afin de garantir l’accès à l’ensemble des activités au plus grand nombre de citoyens possible.

Les avantages d’IntenCité

Dans un document transmis à la presse, le promoteur a souligné que « Saguenay procure rapidement une installation centralisée aux 3 000 joueurs de soccer, aux 1 500 joueurs de hockey balle, aux 800 joueurs de football et de baseball ainsi qu’aux quelques 2 000 joueurs de golf, de frisbee ultime et aux amateurs d’escalade, en plus des milliers d’utilisateurs occasionnels, touristes, parents et grands-parents. C’est plus de 30 000 personnes qui seront directement touchées par cet investissement. Le concept réalisé en complémentarité avec les infrastructures municipales constitue un modèle pour les autres attraits touristiques de la région. En effet, la Ville profite de retombées importantes relatives à l’organisation de ligues, de tournois et de championnats majeurs qui attireront chaque année une importante clientèle touristique. Saguenay n’a pas à défrayer les millions nécessaires pour se doter d’un complexe : en plus d’éviter des délais de réalisation, elle se protège des dépassements de coûts et évite les frais d’entretien, de gestion, de rénovation, d’amélioration, d’administration ainsi que de dépréciation de l’édifice. Le complexe d’amusement multigénération va générer des revenus de taxes intéressants avec un premier bâtiment de plus de 65 000 pi2 et l’ajout de 2 phases totalisant un investissement de plus de 20 M$ ».

Ailleurs au Québec

  • Saint-Georges, en 2014, débourse 946 750 $ par année pour la réservation de 6 166 heures de soccer, soit 4 114 heures en saison hivernale à 175 $ l’heure et 2 052 heures en saison estivale à 100 $ l’heure. De plus, elle s’engage à construire un réseau routier pour desservir ses propres installations et le stade de soccer.
  • Saint-Lazare débourse 600 000 $ en heures par année et les revend aux utilisateurs. Au final, un investissement de moins de 50 000 $ seulement par année permet à ses citoyens de profiter d’une infrastructure locale.
  • Saint-Constant la construction du complexe de trois glaces a débuté officiellement le 23 octobre et l’ouverture est prévue dès l’été 2013. Saint-Constant s’est engagée à louer au privé 2 790 heures au coût unitaire de 300 $ pendant cinq ans, une entente renouvelable par la suite. Chaque année, la Ville devra donc débourser 960 000 $.
  • Boisbriand et Blainville, en OBNL, achètent 900 000 $ par année en heures de location, et ce, pendant une période de 25 ans. De plus, Blainville a accepté de cautionner un prêt de 3 M$ consenti au Centre d’excellence sur glace et s’est portée garante du solde de la subvention de 7,1 M$ si jamais Québec cessait son soutien financier. Les deux villes se sont engagées à couvrir un possible dépassement du coût des travaux de construction ainsi qu’un éventuel déficit d’exploitation du Centre d’excellence sur glace. Boisbriand touchera des revenus de taxes pour la partie commerciale du complexe, une proportion qui reste à établir.
  • Lévis débourse 324 000 $ par année pour la réservation d’heures de glace en plus d’accorder une aide financière annuelle de 200 000 $ afin de garantir le service de la dette. Lévis s’est aussi engagée à assumer le coût du raccordement à ses réseaux d’infrastructures, un déboursé de 374 000 $. De plus, elle offre une garantie financière annuelle de 100 000 $ au cas où elle aurait à composer avec un déficit d’exploitation. Lévis s’engage aussi à cautionner, à hauteur de 50 %, le prêt à être consenti par Desjardins, de façon à assurer un montage financier qui soit le plus avantageux possible pour la corporation. Finalement, elle convient d’accorder une aide financière annuelle pour l’exploitation du complexe de soccer correspondant au compte de taxes municipales de la corporation. En contrepartie de son engagement financier, elle obtient la gratuité à long terme de certains plateaux pour le développement du soccer sur son territoire.
  • Gatineau s’est engagée à verser 7 M$ sur 10 ans pour 3 000 heures de glace à VMO. Elle louera également le terrain synthétique durant 900 heures.
Article précédent

Partenariat entre "Un Regard vers le Nord" et l'UQAC

Article suivant

Une entreprise de Saguenay a réalisé une présentation virtuelle pour Ville d'Alma

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *