Actualités

Raymond Chabot Grant Thornton partenaire de l’émission « Dans l’œil du dragon »

SAGUENAY – Raymond Chabot Grant Thornton s’associe à la nouvelle saison de l’émission Dans l’œil du dragon de Radio-Canada à titre de partenaire financier et de conseillers professionnels.

« Raymond Chabot Grant Thornton, la plus importante firme comptable au Québec, est là pour favoriser la croissance des entreprises d’ici avec l’apport de ses 2 500 personnes de talent et de sa soixantaine de services. Puisque la prospérité de notre société passe par des entreprises qui font preuve d’audace, d’agilité et de dynamisme, nous sommes très heureux d’être partenaire d’une émission qui met de l’avant la passion entrepreneuriale de gens dont les projets contribuent à bâtir une économie toujours plus compétitive », a souligné le président et chef de la direction, Emilio B. Imbriglio

« Depuis plus de 65 ans, notre firme accompagne les entrepreneurs dans la réalisation de leurs objectifs d’affaires. Notre association avec une émission consacrée à l’entrepreneuriat s’inscrit dans la mission même de Raymond Chabot Grant Thornton, qui est d’offrir à nos entreprises créatrices de richesse les moyens de leurs ambitions », a indiqué le vice-président de la région de l’Ouest, Samuel Havida.

Trois experts de la firme offrent d’ailleurs des conseils pratiques aux gens d’affaires sous forme de capsules web, qui peuvent être consultées dès aujourd’hui sur le site Web de l’émission de Radio-Canada à : http://dragon.radio-canada.ca. Les internautes pourront visionner ainsi les cinq vidéos dans lesquels les associés Karine Desrochers, Martin Deschênes et Éric Dufour, offrent de judicieux conseils d’affaires.

« Pour nous, ce partenariat se révèle un autre excellent moyen pour soutenir les entrepreneurs dans l’atteinte de leur plein potentiel de croissance. Notre société doit continuellement chercher à stimuler la passion entrepreneuriale et valoriser les succès d’affaires. Il va de soi que Dans l’œil du dragon est une façon unique d’encourager la créativité, l’innovation et la performance de nos entrepreneurs », a conclu le vice-président du Groupe redressement et insolvabilité, Marc Bergeron.

Article précédent

MGS Métal décroche un contrat avec Hydro-Québec

Article suivant

L’UPA dévoile l’état de l’agriculture dans la MRC de Maria-Chapdelaine

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *