Commerces et services

RCGT | Le secteur manufacturier demeure optimiste

SAGUENAY – Une conférence de presse dévoilera cette après-midi à 14 heures, la nouvelle étude annuelle sur les perspectives du secteur manufacturier, dont InformeAffaires.com a eu une copie. Selon le document de 29 pages, les gens d’affaires oeuvrant dans ce secteur se disent optimistes pour l’année à venir.

Le magazine PLANT (Advancing Canadian Manufacturing) dont Raymond Chabot Grant Thornton est partenaire depuis de nombreuses années pour cette étude, démontre à travers la plume du rédacteur en chef, Joe Terrett, que les manufacturiers se disent confiants à 32 % pour les prévisions économiques à court terme.

« Comme dans les études précédentes, les manufacturiers ne s’éloignent pas de chez eux, 89 % d’entre eux tirant leurs revenus du commerce en Amérique du Nord et 64 % au Canada. La conclusion d’accords de libre-échange avec l’Europe, la Corée du Sud et, dorénavant, les pays participant au Partenariat transpacifique (PTP) ouvrira les portes à des occasions d’affaires en dehors de l’Amérique du Nord. Parmi les répondants, 45 % voient de la valeur dans ces accords, mais parmi ceux qui cherchent de nouveaux marchés, 36 % ont l’intention de les chercher au Canada, 37 % aux États-Unis, 13 % au Mexique, 17 % dans les pays d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, et 10 % au Brésil. Actuellement, 2 % font des affaires en Chine, mais 10 % projettent d’entrer sur ce marché. La nouveauté de cette année est l’ajout de questions plus détaillées sur l’innovation. La plupart des sociétés (40 %) allouent moins de 1 % de leur personnel à la R et D, 28 % ont l’intention d’investir de 1 % à 3 % en innovation, 41 % investiront de 4 % à plus de 10 % et 53 % déclarent qu’ils augmenteront leur investissement au cours des cinq prochaines années. La plupart ont profité du crédit d’impôt en RS et DE par le passé (40 %), mais très peu en ont profité cette année (30 %), tandis que 37 % ont l’intention d’y avoir recours l’année prochaine. Mais 46 % n’ont pas profité du crédit d’impôt ou n’ont pas l’intention d’en profiter. Parmi les répondants, 94 % déclarent que la productivité est la clé de la croissance des entreprises, mais seulement 38 % poursuivent une stratégie officielle, bien que 28 % prévoient d’en élaborer une. La plupart des sociétés (71 %) concentrent leurs efforts sur la formation des employés et 55 % investissent dans les technologies », souligne l’auteur de l’étude.

Selon le document, on y souligne que parmi leurs plus grands défis, les entreprises citent la fixation des prix (53 %), un changement par rapport aux études précédentes qui déterminaient constamment le contrôle et la réduction des coûts, élément qui préoccupe 47 % des entreprises et qui arrive quatrième sur la liste. L’augmentation des ventes (50 %) et la valeur du huard (49 %) occupent les deuxième et troisième places. Les plus importantes contraintes liées à la croissance continuent d’être les préoccupations économiques générales pour 58 % des entreprises, la difficulté d’embaucher des travailleurs qualifiés (43 %) et la capacité de production (27 %). Le mode de financement privilégié pour la croissance est le financement interne (48 %). La plupart des entreprises (60 %) prévoient embaucher au cours des trois prochaines années et 40 % ajouteront de nouvelles gammes de produits. Le développement de nouveaux produits arrive en tête de liste des stratégies de croissance pour 56 %. Au cours des trois prochaines années, 69 % des entreprises ont l’intention d’investir dans la machinerie et l’équipement et 30 % déclarent qu’elles investiront de 100 000 $ à presque 500 000 $ chaque année. L’embauche de travailleurs qualifiés reste une préoccupation. Les ventes, le marketing et le soutien à la clientèle arrivent en tête de liste des secteurs problématiques pour 39 %, suivis par la production (35 %). La moitié des répondants utilisent la formation interne pour pallier les pénuries.

Raymond Chabot Grant Thornton

Susie Gélinas, leader provincial (Québec) – Secteur manufacturier Raymond Chabot Grant Thornton.
Susie Gélinas, leader provincial (Québec) – Secteur manufacturier
Raymond Chabot Grant Thornton.

Pour sa part, Susie Gélinas, leader provincial (Québec) – Secteur manufacturier chez Raymond Chabot Grant Thornton, mentionne que « globalement, les manufacturiers expriment leur optimisme au moment de se lancer dans de nouveaux projets de croissance, de poursuivre l’innovation et d’afficher des gains de productivité. Il leur reste des défis à relever, cependant, dans leur effort de s’adapter à un monde en constante évolution. En moyenne, les manufacturiers canadiens sont assez optimistes relativement à leurs perspectives pour les années à venir. La réémergence de l’économie américaine présente plusieurs occasions d’affaires en raison de la proximité du marché américain, de la ressemblance des préférences de consommation entre le Canada et les États-Unis et du taux de change favorable pour les manufacturiers qui exportent aux États-Unis. De plus, la qualité des biens que nous produisons continue d’être très appréciée, pas seulement en Amérique du Nord, mais également partout dans le monde ».

Elle ajoute que « plusieurs indicateurs suggèrent également que le secteur agit encore dans une perspective à court terme, en reculant devant une approche à long terme de la gestion des affaires. Pendant la récession économique, il était logique pour les manufacturiers d’envisager des objectifs à court terme; maintenant, il est temps pour le secteur de passer à un rythme plus sophistiqué et stratégique ».

 

Article précédent

Fournisseurs | Rio Tinto ouvert à d’autres scénarios

Article suivant

Contrat de 2,6 M$ pour GER-RO Construction de Saguenay

2 commentaires

  1. […] le journal de Québec) et la réalisation d’une entrevue au Canal Argent. De plus, le site Web informeaffaires du Saguenay – Lac-Saint-Jean a repris l’étude. Un article sur le sujet sera également publié […]

  2. […] de Montréal and Journal de Québec) along with  an interview on Canal Argent. Furthermore, informeaffaires, a Saguenay–Lac-Saint-Jean website, also featured the survey, and MCI magazine will be publishing […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *