Agroalimentaire

ÉPICÉA | À la conquête du marché des États-Unis !

DOLBEAU-MISTASSINI – Avec une production annuelle de 45 000 bouteilles de vinaigrettes par année, l’entreprise ÉPICÉA pourra augmenter sa production jusqu’à 100 000 bouteilles prochainement. En effet, Dominic Bouchard, responsable du développement des affaires, a confirmé à Informe Affaires l’ouverture du marché américain pour leurs produits.

Une étape majeure s’inscrira dans la jeune histoire de l’entreprise qui conçoit, confectionne et produit les six vinaigrettes directement à Dolbeau-Mistassini. À travers le Québec, aujourd’hui, les produits ÉPICÉA sont dans 250 points de vente. « Notre objectif, c’est d’atteindre 100 000 bouteilles par année. Pour le marché américain, nous avons traduit notre site Internet, notre dépliant et nos étiquettes. Un distributeur majeur s’occupera de ce nouveau marché », a témoigné Dominic Bouchard.

Depuis six ans, l’entreprise a réellement pris son envol. Deux distributeurs (Salaison Besson pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean et Acema pour le reste du Québec) ont été séduits par les produits, mais aussi par l’histoire qui se cache derrière les vinaigrettes. En Europe, il y a un petit pied-à-terre avec deux points de vente.

Une histoire de cœur

Dominic Bouchard, bien qu’il occupe un poste prestigieux, est bénévole. À l’emploi d’Emploi-Québec à Dolbeau-Mistassini, il a décidé de s’impliquer pour faire la différence parce qu’il croyait avant tout à la cause, mais aussi aux produits. « Sœur Karine, c’est le pilier du Cristal. Elle possède une maîtrise en santé mentale. Par semaine, ce sont 40 personnes qui bénéficient de nos services à travers nos 11 chambres et nos 6 appartements. L’organisme tourne autour de quatre axes (hébergement en milieu de vie ; activité physique ; l’enseignement et le travail) et chaque personne qui reçoit des services doit s’approprier notre programme », a commenté Dominic Bouchard.

Plateau de travail

Les six vinaigrettes et la gelée de piment sont réalisées par le Cristal (Centre de rétablissement et d’intégration en santé mentale), un centre unique au Québec dont la mission est d’accueillir des personnes ayant un problème de santé mentale ou une maladie mentale afin de les aider à cheminer adéquatement dans leur processus de rétablissement.

Ce sont les hommes, femmes, enfants et familles qui fréquentent le Cristal et selon leur cheminement, qui fabriquent tous les produits Épicéa, sous la supervision des sœurs Augustines de Dolbeau-Mistassini, communauté religieuse à l’origine de cette œuvre. Cette petite usine de production agroalimentaire est installée à même le Centre augustinien et répond à toutes les normes imposées par le MAPAQ.

La fabrication des produits Épicéa prend donc la forme d’un plateau de travail au Cristal et certaines personnes qui y participent sont rémunérées. L’objectif étant d’aider les personnes souffrant d’un problème de santé mentale à réintégrer le marché du travail en toute confiance et avec une grande estime d’elles-mêmes. Bref, le principal ingrédient des vinaigrettes Épicéa, c’est l’estime de soi des personnes qui les fabriquent. Comme le Cristal est un organisme à but non lucratif orienté sur l’économie sociale, 100 % des bénéfices de la vente des produits Épicéa sont réinvestis dans le centre.

Article précédent

Hébergement en yourte | Imago Village en expansion

Article suivant

Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean | Les retombées économiques seront connues à l’automne

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *