Agroalimentaire

Vingt-cinq ans d’entrepreneuriat pour Caroline Bouchard

SAGUENAY – Caroline Bouchard dirige depuis un quart de siècle le Marché Centre-Ville Chicoutimi qui était alors une petite épicerie familiale que possédait son père. Cette année, ce n’est pas moins qu’un investissement de 250 000 $ qu’elle réalisera au sein de son commerce.

Voici une partie de l’équipe qui était présente lors de notre passage au sein du commerce. (Photo : Jean-Luc Doumont)
Voici une partie de l’équipe qui était présente lors de notre passage au sein du commerce. (Photo : Jean-Luc Doumont)

Avec un leadership qu’on lui reconnaît facilement, Caroline Bouchard est aussi un coach, c’est-à-dire qu’elle travaille avec son équipe afin que chaque employé évolue dans son entreprise. « Aujourd’hui le défi est celui de trouver les bonnes personnes qui vont travailler avec nous, ceux qui vont être le prolongement de nous-même dans le fond. Lorsque j’entends l’un de mes employés répondre formidablement bien à un client, je me dis que je suis fière de cette personne-là et qu’elle travaille avec moi. Si je vois un service qui n’est pas à la hauteur de mes exigences, je me questionne sur comment je vais faire pour enseigner à cette personne les rudiments du métier. Lorsque nous engageons, je dis à mes gérants qu’il faut que l’attitude soit bonne quand on passe l’entrevue », a-t-elle souligné durant l’entrevue accordée au mensuel économique Informe Affaires.

Menus du marché

Sous l’appellation « Menus du Marché », le client peut dorénavant, en visitant le site Internet, choisir parmi un choix de sept repas un minimum de trois repas pour souper. Le client, quant à lui, vient chercher, dès le dimanche après-midi, les sacs qui sont identifiés pour la semaine et qui contiennent en plus les recettes. « Dans chaque sac, il y a les ingrédients nécessaires pour préparer les soupers dans un temps maximum de trente minutes. Une diététicienne travaille avec nous pour équilibrer les repas. Ces « Menus du Marché » permettent de budgéter son marché à prix très raisonnable. Dans les sept choix de repas, il y aura toujours un menu végétarien, des pâtes et du poisson », a ajouté Caroline Bouchard.

L’arrivée d’Internet pour ce nouveau service révolutionne en quelque sorte la façon de préparer les soupers. « Il faut s’adapter avec Internet parce que le marché est en changement, constate-t-elle. Notre épicerie est en changement aussi. Les clients ne veulent plus se casser la tête pour préparer les repas. Ils veulent bien manger et bien faire la cuisine en peu de temps. Je pense que les menus sont l’avenir pour découvrir des mets à peu de frais ».

Investissement

Actuellement des investissements de 250 000 $ ont lieu dans son marché qui donnera plus d’envergures aux produits spécialisés. Même si le tiers de l’épicerie sera en moins, il y aura une accentuation sur les bières de microbrasseries qui seront réfrigérées et il y aura même un cellier à bières unique en soi. Les comptoirs subiront aussi des changements.

Article précédent

Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean | Les retombées économiques seront connues à l’automne

Article suivant

Coopérative Serres et pépinière Girardville | Vecteur économique majeur pour la municipalité

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *