Santé

Consultants BCH : Partenaire d’une écoute attentive pour les employés

SAGUENAY – Depuis avril dernier, Consultants BCH, depuis 25 ans en affaires, a ouvert un bureau satellite pour couvrir le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Aujourd’hui, en plus d’être présents à travers le Québec, ils possèdent des bureaux au Canada. Leur but est d’intervenir afin d’apporter une aide psychologique aux employés aux prises avec certaines problématiques.

« Nous sommes une firme spécialisée en santé psychologique auprès des entreprises et des individus. Si nous prenons l’exemple des entreprises, nous offrons plusieurs services d’aide aux employés : intervention en gestion de crise, résolution de conflit, soutien aux gestionnaires ou encore en recrutement de personnel. Pourquoi le Saguenay? Parce que je suis natif de la région, j’ai fait mes études ici et même mon doctorat. Par la suite, j’ai décidé de quitter pour trouver du travail et je suis arrivé chez BCH en Abitibi où j’ai rencontré la directrice générale, Joannie Gauthier. J’ai aimé l’approche et les valeurs organisationnelles. Après trois ans dans cette région, je m’ennuyais du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Elle m’a alors appris que l’entreprise était en phase d’expansion et qu’elle souhaitait ouvrir un bureau dans ma ville natale », a commenté le Dr Yannick Simard, directeur clinique et organisationnel Consultants BCH Division Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Un contact direct

Selon les dires du docteur, il est possible d’appeler directement sur son, et ce, en tout temps. « Nous ne souhaitons pas que l’utilisateur doive passer par 12 personnes avant de parler au directeur. Depuis que nous avons ouvert, je réalise que dans les entreprises de la région, comme à travers le Québec, la santé psychologique des employés n’est pas évidente. Une personne n’ose pas émettre le signal d’alarme lorsqu’elle remarque que l’employé ne va pas bien. Une bonne intervention permet d’éviter des coûts engendrés lorsqu’un employé quitte pour une dépression. Nous souhaitons aussi éviter le « présentéisme », nom par lequel nous désignons le fait que l’employé est présent de corps, mais pas d’esprit, ce qui peut augmenter certains risques d’accident de travail », a ajouté le Dr Simard.

Une vingtaine de consultants

Quant aux interventions, la clientèle est plus féminine que masculine, a souligné le directeur clinique et organisationnel Consultants BCH Division Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce dernier ajoute qu’hommes et femmes consultent pour des motifs différents. « Les hommes demandent de l’aide lors d’une séparation amoureuse. Cela semble plus difficile pour eux, on ne sait pas. Pour les femmes, c’est l’anxiété, la dépression ou encore conflit de travail ».

À travers la région, la firme fait affaire avec une vingtaine de consultants (professionnels de la santé) qui œuvrent comme travailleurs autonomes parce que ceux-ci ont déjà un travail à temps partiel ou temps plein dans le réseau de la santé.

Article précédent

Une bonne saison s'annonce pour la récolte des bleuets

Article suivant

On ne peut que dire « Oui » chez Cendrillon en folie !

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *