Aluminium

Forum sur le pacte social régional de l’aluminium

SAGUENAY – Le 2 septembre prochain, le Centre de recherche sur le développement territorial (CRDT) de l’UQAC organise un forum sous le thème « Pacte social de l’aluminium ». Lieu de débat élargi sur les affaires publiques d’une collectivité, l’évènement, qui aura lieu à l’université, vise à faire collectivement la lumière sur les divers enjeux en évolution rapide dans l’industrie régionale de l’aluminium.

Dans l’émiettement actuel de la réflexion collective régionale, le Forum organisé par le CRDT s’inscrit comme une occasion pour avancer ensemble des idées et des solutions à partir de diagnostics à affiner. Un bon degré de turbulence caractérise l’environnement social, économique et politique dans lequel s’insère actuellement cette industrie. Pour la collectivité, il devient impératif de mieux comprendre la situation et éventuellement mieux maîtriser l’importante transition industrielle vécue. On cherche le partage social d’une vision globale des changements qui se déroulent sous nos yeux. Le forum du 2 septembre se veut mobilisateur et réfléchi pour que le milieu contribue davantage au nouveau pacte social en élaboration pour l’industrie régionale de l’aluminium qui cherche à s’intégrer positivement dans la nouvelle dynamique mondiale. Les participants pourront ouvertement préciser les problèmes, identifier les menaces, saisir les contraintes, formuler leurs attentes, illustrer leurs besoins, témoigner de leur vécu.

Les éléments de l’environnement naturel qui servent à de multiples usages complémentaires représentent un incontournable dans la réflexion déjà bien amorcée ici et là dans la région. Il en est de même pour le bassin de main-d’œuvre au sein duquel se créée actuellement une classe ouvrière intermédiaire. S’avère central aussi le concept de « Vallée de l’aluminium » qui a perdu désormais son exclusivité régionale et dont les composantes sont de plus en plus drainées vers Montréal et sa grappe Alu Québec. À cet effet, la question des conditions d’approvisionnement des entreprises régionales en aluminium à transformer s’avère cruciale afin de structurer en aval une filière industrielle qui élimine de très nombreux emplois en amont. Quels sont les problèmes vécus au sein du district industriel régional de l’aluminium ? Et quelles solutions peut-on y apporter collectivement ?

Depuis 90 ans, le Saguenay–Lac-Saint-Jean a toujours misé sur l’aluminium pour s’industrialiser en offrant au producteur principal devenu géant mondial d’excellentes conditions d’accueil. Signalons d’abord l’avantage énergétique tout à fait unique, permettant de fondre de l’aluminium vert, et ce, aux meilleurs coûts d’affaires de l’industrie. Des lots supplémentaires de cette énergie propre demeurent disponibles dans la périphérie afin de répondre à la robuste demande mondiale de ce métal gris. L’avantage en main d’œuvre est considérable aussi sous l’angle des compétences offertes dans des métiers et professions variés selon des catégories salariales diverses. Le bassin de travailleurs s’avère en outre flexible face aux nécessaires gains de productivité désirés avec raison par la compagnie. À cet effet, des solutions technologiques et techniques sont régulièrement fournies sur place par les laboratoires (recherche; R&D; transfert) et les équipementiers expertisés.

Article précédent

Inspection SEP demande l'aide des autres entreprises du Québec

Article suivant

CEE-UQAC et Ville d’Alma réitèrent leur confiance envers le centre de transfert en extrusion

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *