Aluminium

L’UQAC accueillera le forum « Composantes du pacte social de l’aluminium » en septembre

SAGUENAY – L’Université de Québec à Chicoutimi (Département des sciences économiques et administratives) et le Centre de recherche sur le développement territorial (CRDT) mettent actuellement la touche finale sur le forum « Composantes du pacte social de l’aluminium » Vision 2050 qui aura lieu à l’UQAC le 2 septembre prochain.

Sur le site Internet du forum, Marc-Urbain Proulx écrit « La transition en cours dans l’industrie régionale de l’aluminium au Saguenay-Lac-Saint-Jean nécessite impérativement l’élaboration collective et le partage social d’une vision globale des divers enjeux en évolution rapide. En ce sens, les diverses parties prenantes doivent à notre avis témoigner ouvertement de leurs vécus, préciser les problèmes, identifier les menaces, saisir les contraintes, formuler leurs attentes et leurs besoins. Comment se présente le nouveau pacte social régional en affirmation actuelle ? Et comment pourrait-il se présenter ? »

Durant cette journée complète, plusieurs débats et réflexions auront lieu comme le cadre juridique des droits hydroélectriques, la gouvernance du réservoir Piékouagami ou encore l’état de la situation complexe industriel régional de l’aluminium dans son champ concurrentiel mondial en mouvement. Vers 11 heures, une large réflexion collective aura lieu sur plusieurs enjeux comme l’énergie renouvelable, la fiscalité des barrages et centrales, l’alumine et ses boues rouges, la transformation de la matière première, la sous-traitance et ses entrepreneurs ou encore l’alliance nordique de l’aluminium. En après-midi, les participants seront conviés à des ateliers sur la créativité dans les solutions.

« Bien sûr nous constatons que l’enjeu technologique s’avère fort bien maitrisé grâce à la recherche scientifique. Ce qui génère ainsi des gains importants de productivité. Gains qui éliminent par contre les postes de travail. On constate aussi la robustesse de la demande mondiale de métal gris. Par contre, on sait moins que la majeure partie de l’offre mondiale d’aluminium s’avère fortement empreinte de carbone, alors que la région produit de l’aluminium vert livré sur ce marché de plus en plus sensible et de plus en plus engagé dans la lutte aux changements climatiques. Plusieurs autres enjeux régionaux nécessitent de la lumière pour devenir socialement intelligibles. Des dossiers environnementaux cruciaux tels que les berges du lac Saint-Jean et les dépôts de boues rouges autour des usines méritent la pleine attention de la communauté. En outre et non le moindre, la situation économique régionale illustre la double apparition d’un nouveau type d’entrepreneurs de l’aluminium associé à une nouvelle classe ouvrière intermédiaire. Mal connues, les nouvelles conditions socioéconomiques semblent être largement soumises aux directives corporatistes du principal donneur d’ordres plutôt qu’aux règles du marché et aux partenariats d’affaires », a conclu Marc-Urbain Proulx dans son programme préliminaire du forum dont nous avons eu une copie.

Article précédent

Chronique approvisionnement | Les codes à barres

Article suivant

PRIMEUR | Demex décroche un important contrat pour l'usine Kitimat de Rio Tinto

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *