AgroalimentaireForêt

Résolu et Serres Toundra ont conclu une entente avec CO2 Solutions

SAINT-FÉLICIEN – Produits forestiers Résolu a annoncé que la Société et son partenaire Serres Toundra avaient conclu une entente définitive avec CO2 Solutions afin de déployer une technologie enzymatique de capture du carbone à l’usine de pâte de Résolu située à Saint-Félicien.

Le projet de 7,4 M$ a pour objectif de capturer jusqu’à 30 tonnes métriques de dioxyde de carbone (CO2) par jour à l’usine de pâte kraft de résineux de Résolu. La plus grande partie du CO2 sera ensuite transportée jusqu’au complexe serricole de l’entreprise Serres Toundra situé à proximité. En améliorant la performance de cette entreprise de production de légumes de classe mondiale tout en réduisant les émissions de carbone de l’usine de pâte, la réutilisation du CO2 capturé procurera des avantages tangibles à Résolu comme à Serres Toundra.

« Nous sommes heureux d’être les premiers de l’industrie des pâtes et papiers à réaliser un projet aussi novateur, a déclaré Richard Garneau, président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu. Grâce à cette initiative, nous réduirons les émissions de carbone de notre usine de Saint-Félicien tout en favorisant le déploiement d’une technologie de capture du carbone à faible coût et présentant un fort potentiel de développement. Cette initiative est conforme à nos valeurs et à notre engagement à atteindre un équilibre entre les trois piliers de notre stratégie de développement durable – les piliers environnemental, social et économique – ce qui nous aide à devenir non seulement une entreprise plus efficiente, mais aussi un meilleur employeur, un partenaire plus fort pour nos clients et une Société plus profondément enracinée dans les collectivités où nous vivons et travaillons ».

Établie en 2014 dans le cadre d’un partenariat entre Résolu, la ville de Saint-Félicien et des investisseurs locaux, l’entreprise Serres Toundra est un complexe serricole de 34 hectares avoisinant l’usine de Résolu. Quand il sera entièrement opérationnel en 2019, ce projet de 100 M$ CA deviendra la plus grande serre au Québec, produisant des légumes douze mois par année et procurant 400 emplois dans la région du Lac-Saint-Jean.

Article précédent

Jacquelin Brisson acquiert le Carrefour du quilleur à Arvida pour 150 000 $

Article suivant

Alma Soudure décroche un contrat de 1,5 M$ avec Hydro-Québec

1 commentaire

  1. 18 août 2016 à 15 h 38 min — Répondre

    […] et article complet : Informe Affaires, 11 août […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *