Relève entrepreneuriale

Sports DRC | Chef de file du loisir dans la région!

Depuis quelques semaines, Chantal Boudreault a décidé de prendre sa retraite de chez Sports DRC. Depuis plusieurs mois, la relève entrepreneuriale de l’entreprise était au cœur des discussions. La famille St-Laurent démontre une fois de plus le leadership qui la caractérise en offrant une nouvelle vision à cette place d’affaires. 

« Cela fait des années que je caresse l’idée d’avoir des parts dans Sports DRC. Cela faisait une dizaine d’années que j’y pensais et j’en parlais ouvertement à mes deux patrons, Yves St-Laurent et Chantal Boudreault. Avec le temps cela s’est concrétisé avec la famille St-Laurent au complet », a commenté Jean-Sébastien Martel, directeur des opérations, qui détient 25 % des actions de l’entreprise.

Pour sa part, le PDG Yves St-Laurent, a mentionné durant l’entrevue que la mécanique de la relève entrepreneuriale a demandée beaucoup de travail. « Penser à le faire, c’est bien, mais le réaliser c’est autre chose. Nous sommes partis d’une idée qui, au fil des jours, a évolué pour devenir ce que l’on connaît à présent. Chantal détenait 50 % des actions et c’était un gros morceau de la business. On s’est dit un moment donné Comment fait-on ?, parce que vouloir acheter et « acheter », ce sont deux choses différentes ».

De son côté, Émilie St-Laurent, directrice du marketing, n’a pas caché que Sports DRC était en santé financière. « On savait où l’on s’en allait. C’était plus facile pour réaliser un montage financier qui satisfaisait les exigences de la banque ».

Nouveautés

Sports DRC souhaite être plus présent dans les réseaux sociaux. « Un changement de direction amène souvent un changement de vision tout en étant dans la continuité des produits. C’est une image rajeunie de l’entreprise, un vent de fraicheur », a exprimé Émilie St-Laurent qui aura le mandat de créer une boutique en ligne de vêtements d’ici les prochaines semaines.

Un service de location de Spyder sera mis en place au printemps, en plus d’une piste d’essai longue de 500 mètres pour essayer les véhicules récréatifs avant l’achat. Ce bout de chemin, conçu pour tester le hors-route dans des conditions qui reproduisent ceux que l’on retrouve dans un sentier, se situe à l’arrière du magasin.

Honneur

Mentionnons que le 16 août dernier, Sports DRC était présent à Orlando afin de recevoir le prix de « Concessionnaire de district » pour l’Est du Canada de la part de Can-Am pour l’année 2016. Après avoir remporté durant l’hiver le même prix pour les motoneiges, aussi pour l’Est du Canada, c’est au tour des VTT hors-route que Sports DRC d’Alma s’est distingué une nouvelle fois cette année. « Ce prix, c’est par rapport aux ventes et à la satisfaction de la clientèle », a conclu Jean-Sébastien Martel.

Article précédent

Lancement de la programmation annuelle de la Corporation des Femmes d’affaires du Saguenay

Article suivant

Fives | Dérailleur de collecteurs de courant | Une invention qui sauve des vies

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *