Agroalimentaire

Boucherie Charcuterie Perron et Nutrinor coopérative annoncent un investissement de 3,3 M$ à Saint-Prime

SAINT-PRIME – Un investissement de 3,3 M$ a été annoncé en conférence de presse qui servira de doubler la superficie de l’usine de transformation des viandes située à Saint-Prime, de la moderniser et de se doter d’équipements plus performants.

Boucherie Charcuterie Perron enregistre une croissance annuelle de ses ventes de l’ordre de 20 % depuis les dernières années. « Actuellement, nous ne suffisons plus à la demande et devons produire 7 jours sur 7. Ce projet nous permettra de doubler nos ventes et d’améliorer notre efficacité opérationnelle », a commenté Manon Perron, directrice générale.

La réalisation des travaux débutera au cours des prochains jours et la première phase qui prévoit la mise en marche de la nouvelle usine devrait se compléter au printemps 2017. Les travaux complets devraient toutefois se terminer pour septembre de cette même année. En plus de consolider les emplois actuels, cet investissement créera quelques nouveaux postes. « Le bien-être de nos employés est au coeur de ce projet, car nous tenions à leur offrir un environnement de travail mieux adapté, plus ergonomique et plus sécuritaire », a ajouté la directrice générale.

Pour sa part, le président de Nutrinor coopérative,  Jean Lavoie, a rappelé que « ce projet s’inscrit dans l’une de nos orientations de notre plan stratégique 2017-2020 qui consiste à poursuivre notre croissance dans le domaine agroalimentaire. Nous sommes fiers du projet annoncé aujourd’hui, car en plus de dynamiser une entreprise régionale, il sera réalisé ici à Saint-Prime dans sa municipalité d’origine ».

Nutrinor est également propriétaire de Charcuterie Fortin et les deux entreprises de transformation des viandes travaillent en étroite collaboration pour accroître leurs performances respectives. Les forces de vente et la distribution sont mises en commun, et le développement de produits se fait en étroite collaboration selon le positionnement de chacune des organisations. « Rappelons qu’en 2009, les ventes de Charcuterie Perron étaient faites essentiellement dans la région. Depuis, les ventes ont doublé et des consommateurs de partout au Québec connaissent maintenant la qualité de ses produits, des produits savoureux, goûteux et uniques », a mentionné Paul Pomerleau, premier directeur agroalimentaire chez Nutrinor.

Aussi, les deux charcuteries collaborent avec la laiterie de Nutrinor et la Fromagerie Perron, la dernière venue au sein de la coopérative, notamment dans des initiatives de commercialisation. « Nous souhaitons multiplier ces collaborations, pour continuer de croître ensemble et de créer de la richesse dans notre belle région, a précisé Paul Pomerleau. C’est un investissement important pour Saint-Prime qui favorise le développement durable avec son voisin d’en face, la Fromagerie Perron, un autre partenaire de Nutrinor. En effet, le projet prévoit un concept original et innovant qui optimise la consommation énergétique des deux entreprises tout en réduisant significativement leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) ».

Article précédent

Pro-Sag Mécanique décroche un contrat auprès d'Hydro-Québec

Article suivant

Journée entrepreneuriale régionale | Un panel diversifié

1 commentaire

  1. 31 janvier 2017 à 6 h 08 min — Répondre

    […] et article complet : Informe Affaires, 24 octobre […]

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *