Aluminium

PRIMEUR | Pexal Tecalum sous la Loi de la protection de la faillite

ALMA – L’entreprise Pexal Tecalum est, depuis le 13 octobre, sous le parapluie de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies. Cette nouvelle a été confirmée à Informe Affaires.com par le syndic Fabien Tremblay. Selon le document publié sur le site Internet du Syndic, Pexal Tecalum doit un total de 4 235 584 $ à ses créanciers. 

(Courtoisie Pexal Tecalum)
(Courtoisie Pexal Tecalum)

Processus de relance

L’entreprise almatoise dispose d’une période de trente jours à six mois pour déposer une proposition de relance auprès des créanciers. Selon une source proche de l’entreprise, les administrateurs n’ont pas eu d’autres choix de passer par cette étape difficile pour protéger les actifs de la compagnie. La plupart des employés ont été avisés qu’ils n’avaient plus de travail. Cependant, d’ici les prochaines semaines ces derniers seront rappelés de façon graduelle.

Selon notre source, un plan stratégique et budgétaire a été finalisé hier (NDLR 19 octobre) pour continuer les opérations de façon minimale et ainsi garder les clients. La prochaine étape est l’acceptation éventuelle de la proposition de relance par les créanciers.

Rappelons qu’une quinzaine de personnes travaillaient dans l’usine d’extrusion de profilé d’aluminium d’Alma, qui a été mise en service au début 2015. Les installations ont nécessité un investissement de 12 M$, principalement provenant de l’argent public.  À l’heure actuelle, seulement quelques entreprises au Québec font de l’extrusion. Pexcal Tecalum devait se positionner avantageusement dans les profilés de niches.

Article précédent

Karine Cloutier lance une nouvelle entité sous le nom de Groupe Inteli (gi)

Article suivant

Restructuration chez Granules LG

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *