Relève entrepreneuriale

Déménagement et expansion pour Kréa2 à Arvida

SAGUENAY – En entrevue à InformeAffaires.com, Émilie Simard, propriétaire et artiste multidisciplinaire, a souligné le déménagement de son entreprise (à côté de Passion Café) sur la rue Davis à Arvida où l’art aura dorénavant pignon sur rue.

(Photo : Jean-Luc Doumont)
(Photo : Jean-Luc Doumont)

« J’ai toujours voulu avoir ma propre entreprise, parce que j’aime réaliser les choses à ma façon. J’ai été graphiste pour Guy Bouchard (NDLR: président et éditeur du mensuel économique Informe Affaires) pendant deux ans. Lorsque j’ai su qu’il souhaitait vendre la partie graphisme, cela a éveillé en moi un intérêt. J’étais déjà responsable de certains clients et j’ai vu devant moi une opportunité de faire l’acquisition d’un équipement de base et d’avoir en prime des clients qui allaient me suivre. Je démarrais en affaires avec une certaine sécurité et ainsi me servir de cela, comme tremplin pour amener l’entreprise vers mes intérêts », a commenté Émilie Simard.
Après le déménagement de la boutique La Fabrik au centre-ville de Chicoutimi, l’opportunité de louer l’espace vacant s’est offerte à la jeune entrepreneure. « Nous avions atteint le maximum de possibilité que possédait le local où j’opérais. De plus, je n’avais pas pignon sur rue. Mon envie d’avoir un espace pour accueillir une galerie d’art, mais aussi une boutique, était de plus en plus présente. Je souhaitais rester au Carré Davis et ce local n’est pas trop grand, il n’est pas étouffant et il offre un potentiel de ce qu’il pourrait offrir en le prenant en main », a ajouté Émilie Simard.
Depuis deux ans d’existence, Kréa2 a profité d’un bouche-à-oreille par excellence. Face à une expansion et un nombre grandissant de contrats, la propriétaire Émilie Simard, n’a pas eu d’autres choix de prendre un local plus spacieux pour accueillir une galerie d’art, mais aussi la vente de différents produits comme des t-shirts qu’elle dessine. Par ailleurs, Émilie Simard ne ferme pas la porte à des vernissages au courant des prochains mois. « Le déménagement n’était pas dans mon plan de match. Même si c’était planifié pour plus tard, je me suis dit que c’était un beau risque que je devais prendre parce que des locaux comme ici sont rares, surtout que je souhaitais rester au Carré Davis. Le bouche-à-oreille fonctionne plus vite que prévu, même sur mes prévisions de mes chiffres d’affaires ».
On notera que Kréa2 a reçu le mandat de réaliser la publicité pour la Fête estivale d’Arvida, Noël au Carré et la députée Karine Trudel a demandé à la jeune entrepreneure de réorganiser ses locaux pour le visuel avec l’exposition des oeuvres historiques, entre autres.
Parmi les nouveautés, on notera un espace boutique qui va prendre plus d’importances en termes de produits développés, mais aussi la création d’un événement culturel avec la participation des commerçants d’Arvida qui pourrait avoir lieu sur la rue Davis le cas échéant. D’ailleurs, lors de notre visite au sein de l’entreprise, un système d’accrochage mural permet facilement d’exposer des oeuvres des différents artistes régionaux.
« Kréa2 c’est la création à deux et c’est en constante évolution et c’est l’équipe qui décide où l’entreprise doit s’en aller. Oui, j’ai une vision, j’aime m’enrichir des gens qui travaillent avec moi. Les deux premières années, j’ai eu Chloé Bernard-Bouchard, qui avait la même vision et elle m’a aidée à me forger une place dans les affaires », a conclu la propriétaire.
Émilie Simard peut aujourd’hui compter sur une équipe composée de Karine Côté, artiste multidisciplinaire, photographe et graphiste et de Moïra Scheffer Pineault, graphiste, qui forme une véritable symbiose artistique.

Article précédent

Chronique de Roger Boivin | 70 % de l’aluminium mondial est désormais produit par des gouvernements !

Article suivant

Mot de l'éditeur | Qui a dit que ce serait facile?

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *