Mines

BlackRock annonce l’implantation de son usine à Port Saguenay

Métaux BlackRock a annoncé en fin de journée vendredi la décision d’implanter son usine de transformation de son minerai de Vanadium-Titane-Magnétite (VTM) sur le site de Port Saguenay lorsque sa mine sera en production. La minière a expliqué dans un communiqué qu’elle avait complété une étude de préfaisabilité pour l’usine de transformation, qui fait partie d’un projet d’investissement total s’élevant à plus d’un milliard de dollars.

Si l’investissement se réalise, cette usine produira une fonte de fer de haute pureté et du ferrovanadium. Le concentré VTM proviendra de l’important gisement détenu par l’entreprise de Chibougamau. Le minerai serait transporté par voie ferrée à l’usine qui serait située au Port de Grande-Anse. Une fois transformé le concentré serait expédié sur les marchés des États-Unis et de l’Europe. Selon Méteaux BlackRock, le projet créera éventuellement  plus de 1000 emplois directs et indirects pour l’ensemble des opérations, incluant la mine et les installations de Chibougamau.« L’aboutissement de l’étude de préfaisabilité représente une étape importante pour notre projet au sein de la communauté », a déclaré Jean Rainville, président et chef de la direction de BlackRock. « On se réjouit à l’idée de contribuer à l’économie régionale. » Le porte-parole de l’entreprise confie que le design et le développement de l’usine de transformation se feront dans l’esprit des meilleures pratiques de développement durable afin de minimiser l’empreinte environnementale. L’usine construite sera à la fine pointe de la technologie et utilisera des procédés propres et éprouvés. Les études de faisabilité devraient êtres livrées au début du deuxième trimestre 2017.

Acceptabilité

Les gestionnaires et le conseil d’administration de Métaux BlackRock assurent qu’ils comprennent bien l’importance de l’acceptabilité sociale pour le développement d’un tel projet.  Par conséquent, des séances d’informations et de consultations débuteront dans les prochaines semaines avec les communautés locales et les Premières Nations des Innus qui pourraient être touchés par le développement de l’usine de transformation.« Au nom de BlackRock, nous tenons à remercier toutes les parties prenantes et les actionnaires de la Société pour leur continuel appui.  La Société souhaite également remercier les municipalités de Chibougamau et Chapais, leur maire respectif Manon Cyr et Steve Gamache, le gouvernement du Québec, le gouvernement de la nation crie, l’Administration Régionale Baie-James, la Société de Développement de la Baie-James, Administration Portuaire du Saguenay, la municipalité de Saguenay, Promotion Saguenay et le maire de Ville Saguenay, Jean Tremblay, pour leur aide et leur support dans le développement d’un plan d’affaires viable à long terme », a ajouté Jean Rainville.

Le président Harvey heureux

« C`est un grand jour pour la région » a déclaré le président du conseil d’administration de l’Administration portuaire du Saguenay, Ghislain Harvey, qui se dit est très heureux de la décision de Métaux BlackRock d’implanter sa future usine de deuxième transformation au Port de Saguenay.L’homme confirme que Port de Saguenay travaille sur le projet avec Métaux BlackRock depuis plus de cinq ans. Il explique que la construction de la desserte ferroviaire a été un facteur déterminant dans la décision de la compagnie d’établir son usine sur le site à Ville Saguenay.  « La décision de l’entreprise démontre toute la vision de l’Administration portuaire dans l’implantation et le développement de sa zone industrialo-portuaire intermodale », explique Ghislain Harvey, qui avance que cette usine créera des centaines d’emplois lors de la construction ainsi que lors de son fonctionnement, et demandera près de $600 millions de dollars en investissements. Mentionnons que Métaux BlackRock n’a pas encore complété le montage financier du projet.

Article précédent

Horizon Vertical | Le développement éolien dans la mire de l’entreprise

Article suivant

Prowatt | Des actionnaires dirigent quatre compagnies

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *