Santé

Engrenage biomécanique générale ouvre 24 heures par jour !

SAGUENAY – Afin de s’adapter aux horaires irréguliers des gens d’affaires, mais aussi des travailleurs, l’entreprise Engrenage biomécanique générale, a décidé de rentre accessible son centre d’entrainement 24 heures par jour.

En entrevue à InformeAffaires.com, Étienne Booth, propriétaire et entraîneur, a mentionné que cette décision relevait deux aspects bien particuliers. Le premier est pour répondre aux besoins de la clientèle, car il n’y avait pas d’offres accessibles pour les horaires irréguliers. L’autre aspect réside dans un détail pour personnel. « Nous voulions, mes entraineurs et moi-même, un centre auquel on voudrait être membre et qui comprend la vie actuelle avec le travail, la famille et les horaires parfois non conventionnels. Nous offrons cette flexibilité qui est bénéfique pour la vie », a-t-il commenté.

En ouvrant 24 heures par jour, la confiance entre le personnel et les clients doit être primordiale, et ce, dans les deux sens. « Le client doit respecter nos installations et respecter son programme d’entrainement. Cependant, c’est lorsque nous sommes conscients que le client s’est bien approprié son programme et qu’il respecte notre entreprise que nous lui donnons l’accès », a ajouté le propriétaire.

Ouvert depuis avril 2015, Étienne Booth mise toujours sur le mouvement humain tout en s’éloignant de l’image traditionnelle des salles d’entrainements avec des miroirs.  » On ne souhaite pas faire référence à une salle de conditionnement physique conventionnelle parce que lorsque les gens pensent à s’entraîner, ça se réfère à un environnement et une culture qui possèdent beaucoup de comparaison avec l’image et cela arrête plusieurs personnes. Mon opinion est que le mouvement n’est pas réservé aux stéréotypes de gens qui se sentent bien dans ces environnements. L’absence de miroir est aussi pour lorsque les personnes vont appliquer les mouvements, ils n’auront pas une image pour se comparer, donc aucune dépendance « , avait-il expliqué en décembre 2015 à Informe Affaires.

 

Article précédent

La ligne Micoua-Saguenay est estimée à 650 M$ selon Hydro-Québec

Article suivant

Le virage développement durable des PME de la région est amorcé

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *