Formation

RÉTRO 2016 | Centre de production automatisée : Porte d’entrée régionale de nos jeunes entrepreneurs

SAGUENAY – Depuis plus de 30 ans, le Centre de production automatisée (CPA) jouit d’une réputation régionale et même internationale, puisque des étudiants étrangers viennent y étudier à Jonquière. Aujourd’hui avec 20 employés à son actif, plusieurs entrepreneurs y doivent leurs réussites en affaires.

Le Québec compte 49 « Centre collégial de transfert technologique » (CCTT). Rattaché au Cégep de Jonquière, le CPA peut compter sur une équipe de spécialistes, de chercheurs, d’ingénieurs et de techniciens qui œuvrent de façon complémentaire dans des domaines rattachés au processus d’automatisation de la production et de l’informatique industrielle.

Agent facilitateur

Ce centre a pour mission d’aider l’industrie en y transférant un savoir-faire en automatisation de la production avec de l’aide technique ; sélection et intégration d’équipement, analyse des risques, recherche et développement, financement R&D, validation de concepts, préparation à la licence C (norme électrique hors construction) ou encore de la formation et information. Alors qu’une entreprise est au début de son processus d’automatisation, le CPA se positionne comme un agent facilitateur et aide l’entrepreneur à trouver des sources de financement à travers différents programmes pour les premiers pas dans son automatisation. Dès l’instant que l’étape prototype est passée et que la production commence, le Centre laisse les gens d’affaires voler de leurs propres ailes.

Créer de la richesse

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a eu son lot d’entrepreneurs qui ont demandé l’aide du CPA pour l’automatisation de l’une de leurs machines pour des entreprises comme Nutrinor (2003 à 2013), les diverses fromageries (St-Laurent, Boivin, Perron, …) Rio Tinto (début de l’usine d’Alma) ou encore à plus petite échelle EncrÉco (pour injecter l’encre dans leurs cartouches recyclées). En ce moment, dans le plus grand secret, ils travaillent avec une jeune entreprise sur un prototype de bâtiment vert.

Avec un large spectre des connaissances (neuf techniques physiques), le CPA a comme objectif principal de rendre l’entreprise autonome afin de créer de la richesse entrepreneuriale dans le milieu. D’ailleurs, afin d’étudier les futurs projets et soumettre leurs recommandations, ils offrent un bloc de 15 heures pour évaluer la faisabilité des projets.

Article précédent

RÉTRO 2016 | Carrefour Environnement Saguenay : Année record pour le recyclage

Article suivant

RÉTRO 2016 | L’Orée des Bois : Accueil triomphant auprès de la SAQ

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *