Immobilier d'affaires

RÉTRO 2016 | Complexe industriel LB: Saint-Prime s’offre des condos multiusage

SAINT-PRIME – Les anciens espaces d’Industrie Tanguay à Saint-Prime reprennent progressivement du service, alors que deux investisseurs originaires de Saint-Félicien ont récemment créé le Complexe industriel LB. Réjean Côté et Frédéric Beaudouin ont l’intention de doter la municipalité d’un édifice de condos unique regroupant des entreprises de services et des locataires industriels.

Pour le maire de Saint-Prime, Lucien Boivin, le projet recèle un fort potentiel de développement pour la municipalité et les villes avoisinantes. Il a assuré aux promoteurs son appui et confirme mettre tout en œuvre pour que le projet évolue dans les meilleures conditions. « Nous travaillons ce dossier depuis l’an dernier. Nous sommes donc très contents d’accueillir ce projet chez nous, puisque le bâtiment était inoccupé depuis plusieurs années».

Locataires potentiels intéressés

Pour les deux visionnaires, l’édifice offre des caractéristiques uniques en plus d’être située sur la route régionale, donc facilement accessible. Ils estiment pouvoir louer la partie avant de la bâtisse – qui offre des espaces totalisant 30 000 pieds sur deux étages – à des commerces de services. Par ailleurs, le reste du vaste bâtiment, soit plus de 60 000 pieds carrés, conservera sa vocation industrielle. Selon Frédéric Beaudouin, le potentiel de location est important. « On a des visites presque à tous les jours… Certains clients potentiels nous ont dit attendre d’approcher la fin de leur bail pour prendre une décision… Nous travaillons en collaboration étroite avec la municipalité et le CLD Domaine-du-Roy pour la recherche de locataires et de projets », assure-t-il.

Un investissement avoisinant les 2M $ 

Les deux entrepreneurs, qui ont commencé d’importants travaux d’aménagement de la partie avant de l’édifice estiment que les espaces seront prêts à louer d’ici le printemps prochain. Ils sont à rénover et à moderniser les lieux, de façon à créer un espace propice aux affaires pour leurs futurs locataires qui y seront installés. Ils estiment que l’achat et la rénovation de l’édifice leur coûteront, à terme, aux alentours de 2 millions de dollars. Quant à la partie industrielle, les investisseurs vont analyser les demandes de locataires éventuels avant d’entreprendre des travaux d’envergure.

Lors de sa visite, Informe Affaires a pu constater le potentiel important des lieux. La partie industrielle du bâtiment possède toujours des équipements très structurants pour les PME manufacturières qui s’y installeront. L’édifice, qui était inutilisé depuis sept ans, offre notamment une dizaine de ponts roulants, dont la capacité va jusqu’à 20 tonnes. Selon Réjean Côté, la bâtisse peut également être agrandie en fonction des besoins. L’homme d’affaires explique que le terrain, d’une superficie de 900 000 pieds carrés, est toujours « zoné » pour l’industrie lourde, ce qui le rend très intéressant pour tout projet d’envergure dans le contexte du développement du Plan Nord.

Article précédent

RÉTRO 2016 | Strateolab: Prenez place dans le monde de la réalité virtuelle

Article suivant

RÉTRO 2016 | Kathy Morin part à la conquête de l’Ouest canadien avec des caches fesses !

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *