Tourisme

RÉTRO 2016 | « La Locanda du Passant » ou la rencontre entre l’Italie et le Québec

SAINT-HENRI-DE-TAILLON – Stéphanie Bergeron et Francesco Clarizio sont les nouveaux propriétaires de l’ancien presbytère qui est situé sur la rue Principale, juste à l’entrée du village. En juin prochain, « La Locanda du Passant » deviendra une auberge, mais en même temps un restaurant italien où pas moins de cinq personnes seront à l’emploi.

La demeure est l’ancien Presbytère Taillon qui a été construit en 1904. Le prolongement de la bâtisse est intervenu au cours de 1926 et s’est transformé en auberge de 2001 à 2004. Devant ce vestige patrimonial, deux jeunes entrepreneurs ont décidé d’y investir temps et argent pour devenir le passage obligé des touristes estivaux et hivernaux durant les 12 mois de l’année. Profitant de la proximité des plages et des pistes pour les motoneiges, tout est à portée de main pour les deux investisseurs et propriétaires.

Francesco Clarizio est au Québec depuis moins de cinq ans. Il était cuisinier à Québec lorsqu’il a fait connaissance de Stéphanie Bergeron. Après avoir vécu ensemble une année en Italie dans la région de Puglia (sud-est du pays nommé aussi Pouilles) ils ont eu l’idée de venir s’installer au Québec pour lancer leur auberge qui emploiera dans la première phase du projet cinq personnes et quatre chambres seront offertes. De plus, Francesco Clarizio était chef cuisinier, complètera l’auberge avec une partie restaurant où des mets italiens seront proposés tout en privilégiant les produits locaux.

Si une odeur de Méditerranée s’installe à Saint-Henri-de-Taillon, c’est que le décor s’inspirera des couleurs italiennes. Mentionnons que durant la prochaine année, il ne serait pas à exclure que les deux propriétaires mettent en place un festival estival pour animer la municipalité.

Même si la somme investie a été gardée secrète, les deux entrepreneurs souhaitent dans une seconde phase du projet engager d’autres personnes.

Pour conclure, indiquons que Stéphanie Bergeron et Francesco Clarizio ont obtenu de l’aide technique et financière de la part du CLD Lac-Saint-Jean-Est.

Article précédent

RÉTRO 2016 | L’Orée des Bois : Accueil triomphant auprès de la SAQ

Article suivant

RÉTRO 2016 | Une délégation régionale à Dubaï

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *