Partenariat

Informe Affaires et Pierre Lavoie : Promouvoir la santé en entreprise

Le 15 décembre dernier, Pierre Lavoie le fondateur du Grand Défi Pierre Lavoie (GDPL) et Informe Affaires ont conclu un partenariat exclusif et unique pour promouvoir la santé des ressources humaines des entreprises de la région. En fait, les deux organisations vont conjuguer leur expertise et leurs réseaux pour lancer une formule, adaptée aux petites et moyennes entreprises, du « Grand Défi Entreprise » (GDE). Le programme sera lancé au cours des prochaines semaines. 

Investir dans les saines habitudes de vie

L'unité mobile d'évaluation de la santé du GDE est un outil unique au Québec. (Photo courtoisie)
L’unité mobile d’évaluation de la santé du GDE est un outil unique au Québec. (Photo courtoisie)

Pierre Lavoie est très fier d’avoir conclu ce partenariat avec Informe Affaires qui, par le biais de ses médias, rejoint directement les entreprises du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de Chibougamau Chapais. « L’économie de la région me tient à cœur et investir dans les saines habitudes de vie représente une des clés de la survie des entreprises dans la région » assure l’athlète, qui se définit lui-même comme un entrepreneur social.

Depuis 2008, le Grand Défi Pierre Lavoie vise à faire bouger un grand nombre d’enfants et d’adultes dans le but de leur inculquer de saines habitudes de vie. Pour s’assurer de poursuivre cette mission dans les milieux de travail, le Grand Défi Entreprise (GDE) a été créé. Le programme vise à mobiliser les employés pour les aider à effectuer un virage santé, l’une des composantes du mieux-être, dans la vie professionnelle comme personnelle. « Nous sommes les seuls à faire ça au Québec… notre taux d’efficacité est de 80 % », lance le triathlète.

Invitation à tout le SLSJ

Le Grand Défi Entreprise repose sur trois étapes importantes, soit 1. la prise de conscience, par une évaluation de santé, complètement confidentielle; 2. l’action, par un défi d’équipe ; 3. la récompense, par un incitatif à se lancer dans l’action. La formule mise de l’avant dans le cadre du partenariat Informe Affaires et Pierre Lavoie consistera à former de petites équipes de 5 personnes et de les soumettre à une évaluation puis de leur proposer un programme dans le but de les faire changer sensiblement de mode de vie.

Pierre Lavoie explique que les participants sont catégorisés sur trois niveaux de couleur : rouge, jaune ou vert. Ceux qui sont dans la première catégorie ont généralement besoin d’une intervention rapide d’un professionnel de la santé. Ceux qui sont dans le jaune sont les candidats idéaux pour entreprendre le virage des saines habitudes de vie et perdent, en moyenne, quatre centimètres de tour de taille au cours du défi. Les gens dans le groupe des verts sont idéalement ciblés pour être des leaders de leurs équipes.

L’objectif du « GDE Informe Affaires » est de recruter un minimum de 65 personnes sur tout le territoire du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Le programme durera trois mois et débutera par deux conférences d’information, à Saguenay et l’autre à Alma. Elle se tiendront le 20 février prochain et Pierre Lavoie en profitera pour expliquer le concept GDE Informe Affaires. Les inscriptions commenceront le 12 février et l’évaluation des participants sera ensuite planifiée, dans la semaine du 13 mars, pour permettra aux équipes de se présenter au laboratoire mobile du Grand Défi Entreprise.

La science au service du GDE

Selon Pierre Lavoie, cet équipement exceptionnel, qui est un autobus aménagé à la fine pointe de la technologie, spécifiquement pour l’évaluation précise de la condition physique des participants, permet très rapidement de « connaître l’âge biologique des candidats » inscrits au programme. « Tout se fait de façon complètement anonyme. Les gens vont connaître leur vrai état de santé » assure-t-il. L’homme explique que tout est pris en compte lors de l’évaluation : test écrit, mesures anthropométriques, tests sanguins, tapis roulant, etc.

L’unité mobile d’évaluation de la santé a été constituée en collaboration, notamment, avec Jean-Pierre Després et Nathalie Alméras, deux spécialistes de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ – Université Laval), qui fait bénéficier le GDE d’une expertise scientifique et technique s’appuyant sur 25 ans de recherche. Pour Jean-Pierre Després, qui occupe le poste de directeur de la recherche en cardiologie de IUCPQ, le GDE représente un outil unique pour permettre à la science d’avoir un impact direct sur la pérennité des entreprises.

« Le Grand Défi Entreprise c’est toute la science de l’IUCPQ qui s’associe au potentiel de mobilisation du Grand Défi Pierre Lavoie (GDPL), pour constituer le GDE. C’est l’aboutissement ultime pour notre centre de recherche après 25 ans de travail. Les maladies chroniques coûtent très très cher en perte de productivité. Le GDE permet de cibler les causes des maladies… et de créer une nouvelle culture pour travailler sur les habitudes de vies plutôt que seulement les facteurs de risque », exprimait récemment le chercheur.

La santé, nouvel élément de développement pour la région

En entrevue chez Informe Affaires, Pierre Lavoie s’est exprimé avec force et conviction sur un des ses objectifs de vie : Créer un nouvel axe porteur de développement pour la région : La santé.

L’entrepreneur confirme avoir l’appui du député Denis Lemieux dans sa croisade. Rappelons que depuis sa présence sur la scène politique régionale, le représentant du gouvernement du Canada s’est ouvertement prononcé pour la création de « Saguenay, la capitale des saines habitudes de vie ». Par ailleurs, selon Pierre Lavoie, les deux hommes sont à l’origine de la création d’un comité sur les saines habitudes de vie, présidé par Mario Ruel, le directeur du service des activités et aménagements sportifs de l’UQAC.

Une vingtaine d’experts siègent sur ce comité ad-hoc. Leur objectif est de trouver des solutions innovantes pour améliorer la santé des gens du Saguenay–-Lac-Saint-Jean, qui devient ainsi une région pilote pour le reste du Canada. Le groupe se penche notamment sur la politique et les habitudes alimentaires et proposera prochainement une nouvelle mouture du « Guide alimentaire canadien ».

Diminuer la pression sur le système de santé

L’objectif de Pierre Lavoie est double. Assurer la pérennité des entreprises et diminuer la pression sur le système de santé. Il explique qu’il faut agir en immédiatement en prévention pour éviter que le système de santé n’explose au cours des prochaines années. Il avance qu’avec les différentes facettes du Grand Défi Pierre Lavoie les écoliers et étudiants sont de plus en plus sensibilisés aux saines habitudes de vie. C’est en arrivant sur le marché du travail que les gens sont davantage laissés à eux-mêmes.

 » Booster  » les ressources humaines

Il poursuit en avançant que les gestionnaires n’ont pas naturellement le réflexe de se préoccuper de la santé des ressources humaines puisque les maladies chroniques se développent généralement lorsque les employés sont rendus à l’étape de la retraite et qu’à ce moment leurs ennuis de santé ont moins d’impact pour l’entreprise. Toutefois, Pierre Lavoie est formel : en attendant la retraite. Le rendement, l’efficacité ainsi que le plaisir au travail des employés qui ont complété le GDE sont augmentés grandement. « Ces employés deviennent de facteurs de changements positifs dans l’entreprise et ils entraînent les autres dans leur sillon, » assure-t-il.

Un  » pay-back  » rapide

Selon l’homme d’affaires, il faut, dès maintenant, investir dans les saines habitudes de vies en entreprise. « Le « pay back » dans la santé des ressources humaines est très rapide… mais il faut que ce soit dans les valeurs des gestionnaires… Dans quelques années, investir dans la santé en entreprise va devenir la norme, » commente-t-il.  Autre facteur important à considérer, selon Pierre Lavoie, comme il devient de plus en plus difficile de recruter pour les entreprises du Saguenay–Lac-Saint-Jean comme ailleurs au Québec, les travailleurs vont potentiellement rester plus longtemps en poste. De là l’importance qu’il soient dans la meilleure forme physique possible.

Article précédent

Le Moulin à Cie | Agrandissement prévu pour le coworking à Saguenay

Article suivant

SoluGestion MB : Mélanie Boucher lance sa nouvelle entreprise en comptabilité

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *