Chroniques Roger Boivin

Budget Leitao – Pas de grandes annonces pour la région

Collaboration spéciale Roger Boivin

Québec maintient les mesures pour appuyer les les futurs grands projets industriels régionaux, toutefois, le budget ne contient aucune grande annonce susceptible d’aider à relancer l’économie du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Cependant, le gouvernement prolonge plusieurs mesures pour aider à la réalisation des projets industriels privés en développement dans la région, tel que la phase 2 d’AP60 à Jonquière et celle de l’usine d’Alma, le projet Énergie Saguenay, ou celui d’Arianne Phosphate, en prolongeant ses initiatives de rabais énergétiques pour les grands consommateurs.

Québec poursuit également ses politiques d’amortissements accélérés et de congés fiscaux pour les grands projets d’investissements. Il sera cependant très important de suivre le degré de leadership que le gouvernement exercera, au cours des prochains mois et années,  afin d’inciter les promoteurs à aller de l’avant et à mettre rapidement en chantier ces grands projets d’investissements.

Par ailleurs, le budget contient des mesures pour accélérer le Plan québécois d’infrastructures 2017-2027 qui inclura l’étude officielle de la reconstruction du Palais de justice de Roberval et la réalisation des deux derniers tronçons de l’autoroute 70, dans les secteurs de La Baie et Saint-Bruno.

Un train de petites mesures

Diverses autres mesures, d’ampleur variable, toucheront l’économie de la région, notamment la confirmation du Fond d’appui au rayonnement des régions et le Fond d’appui au développement des territoires, une nouvelle stratégie d’investissement dans le secteur touristique et des mesures fiscales pour favoriser le transfert d’entreprises familiales. Il y a également le support aux projets d’innovation dans la transformation du bois (notamment pour les copeaux) le déploiement des infrastructures numériques, la prospection minière dans le Moyen-Nord, l’aide au secteur agro-alimentaire, au communautés autochtones ainsi qu’une politique de rabais énergétiques pour la production en serres.

Trop de contribution au fond des générations

Finalement, à mon avis le Saguenay–Lac-Saint-Jean contribue toujours trop au Fond des générations (FG). Il est déplorable de constater, qu’avec 3.5% de la population du Québec, la région y contribue pour plus de 7%. Il serait plus que temps que le gouvernement du Québec modifie en profondeur les mécanismes de financement de ce fond, afin de retourner aux régions-ressources une partie des redevances hydrauliques et minières, dont elles ont tant besoin pour diversifier leur économie.

 

 

Article précédent

La CCI organise le Rendez-vous de l'emploi à Alma

Article suivant

Le Groupe Consensus - Contrat stratégique pour le jeu « SanS risquE »

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *