Actualités

Commentaire de l’éditeur | Naturallia 2017 ou les bénéfices de la concertation

C’est une grande fierté pour l’équipe d’Informe Affaires, d’agir à titre de co-promoteur de la présentation de Naturallia 2017 dans la région. Or, soyons clairs: sans l’appui de tous les instants de SERDEX International et de sa directrice générale, Mme Nadine Brassard, co-promotrice de Naturallia 2017, rien n’aurait été possible.

Nous avons travaillé en étroite collaboration, en mettant à profit nos réseaux, pour confirmer la tenue de ce forum chez nous. Même s’il reste beaucoup à faire d’ici le 16 octobre prochain, je considère que le plus important est accompli, soit d’avoir réuni toute la région autour d’un projet économique commun.

L’histoire a débuté lorsque j’ai accompagné, à Sudbury, une délégation pilotée par le SERDEX à Naturallia, en octobre 2015. Je ne connaissais pratiquement rien de l’événement. Pendant trois jours d’activités intenses, j’ai pu constater l’engouement des participants et récolter des témoignages sur l’impact de ce happening des ressources naturelles, pour les représentants des entreprises présentes. Au cours de ce séjour, j’en ai profité pour réaliser une entrevue avec M. Alain Thivierge, l’instigateur de Naturallia. Son dynamisme contagieux m’a vite convaincu de l’inviter à présenter la prochaine édition chez nous.

Il s’est tout de suite montré intéressé puisque, selon la vision de ce régionaliste, le Saguenay–Lac-Saint-Jean représentait une option intéressante pour présenter Naturallia. Incontestablement, notre région et sa périphérie se sont développées grâce à la présence de ressources naturelles que sont la forêt, les mines et les énergies renouvelables : des conditions de base incontournables pour recevoir Naturallia 2017.

Toutefois, il fallait initialement remplir deux conditions minimales selon M. Thivierge. En plus de l’assentiment des décideurs politiques et économiques régionaux, il fallait surtout que l’on puisse convaincre les organisations du SLSJ de même que les gouvernements supérieurs, de supporter financièrement la présentation de l’événement. Les lettres d’appuis furent relativement faciles à recueillir. Pour la seconde condition, nous devions préalablement identifier un organisme régional crédible prêt à s’engager financièrement dans la venue de Naturallia 2017.

Ce fut nettement plus long et plus ardu. Il faut dire que, même si Naturallia préparait sa cinquième édition, ce forum était peu connu chez nous. Soulignons également que, jusqu’au début mois de juin dernier, la région était en compétition avec la Ville de Mont-Tremblant pour la tenue de Naturallia 2017. Le temps pressait. Il s’en est fallu de peu pour que l’événement soit présenté là-bas, alors que les organismes de cette ville avaient déjà déposé une offre concrète à M. Thivierge. À ce moment charnière, une rencontre avec le maire de Roberval, M. Guy Larouche, a été cruciale.

Lorsque Mme Nadine Brassard et moi lui avons présenté le projet, il a tout de suite compris l’impact d’un tel forum pour le développement des PME de sa ville, mais également de celles de l’ensemble du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Il n’a eu aucune hésitation à demander l’appui de son conseil afin de supporter financièrement la venue de Naturallia dans la région. Il s’est aussi assuré de convaincre ses collègues de la MRC du Domaine-du-Roy de faire de même. C’est ce qui a permis au projet de prendre son envol.

À partir de ce moment, les étapes se sont succédé rapidement. Un comité de direction, constitué de décideurs provenant d’organismes de toutes les MRC de la région, de Mashteuiatsh et de Chibougamau, mais également des gouvernements supérieurs, s’est mis au travail. Par la suite, nous avons obtenu la confirmation d’investissements d’Ottawa et de Québec,  des trois autres MRC de la région ainsi que celle, très significative, de la communauté de Mashteuiatsh.

Bien sûr, il reste beaucoup de « fils à attacher » d’ici octobre prochain, mais ce qui constitue déjà une victoire pour notre région, c’est d’avoir  réussi à obtenir un consensus de nos décideurs en faveur de l’événement. Cela confirme encore une fois, l’importance et les bénéfices de la concertation, même si elle ne donne pas toujours des résultats concrets. Cela prouve également, hors de tout doute, que les intervenants politiques et économiques du Saguenay–Lac-Saint-Jean peuvent, et surtout, doivent travailler ensemble pour développer notre économie.

La région n’a pas souvent l’occasion de recevoir un événement d’affaires de cette importance. Ce que je souhaite maintenant c’est que nos entreprises participent en grand nombre à Naturallia 2017 et en retirent un maximum d’avantages et de retombées. Il s’agit là d’une occasion unique!

Article précédent

Investissement de 11M$ à Roberval - Le Centre sportif Benoît-Lévesque revampé

Article suivant

Entreprendre SagLac s'implante à Dolbeau-Mistassini

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *