Forêt

Conseillers Forestiers Roy | Des drones servent à l’épandage pour la tordeuse d’épinette

SAGUENAY – Conseillers Forestiers Roy fera l’acquisition dans les prochains jours d’un drone DJI type MG1 qui sera utilisé pour l’épandage sur les terres privées afin de combattre la tordeuse d’épinette.

Pour des superficies plus grandes, l’hélicoptère est utilisé surtout sur les terres publiques. (Photo : Courtoisie Conseillers Forestiers Roy)
Pour des superficies plus grandes, l’hélicoptère est utilisé surtout sur les terres publiques. (Photo : Courtoisie Conseillers Forestiers Roy)

Après 18 mois afin de développer une technologie innovante pour la foresterie, Conseillers Forestiers Roy mettra en pratique dès l’été prochain un drone qui permet l’épandage de pesticides sur les terrains privés pour combattre la tordeuse d’épinette. À l’heure actuelle, sur les terrains publics tout est réalisé avec l’aide d’un avion et les terres privées sont réalisées grâce à un hélicoptère qui provient de Québec. « Le drone permet d’effectuer ce travail sur de plus petites superficies. Au niveau de l’économie du coût, on parle d’un 30 % par rapport à l’hélicoptère », a commenté Maxime Moisan, technicien en milieu naturel et opérateur de drones.

L’appareil utilisé proviendra de la Chine et sera transformé durant un mois pour enlever toute la technologie permettant la captation d’image pour le transformer en un service d’épandage. « Nous pimpons le drone dans notre atelier. Nous changeons même les batteries et les connexions existantes. Durant un mois, l’appareil est testé et optimisé pour répondre à notre utilisation », a ajouté Maxime Moisan.

Grâce à un système de GPS sur l’iPad, le pilote peut contrôler l’appareil dont l’autonomie par batterie est de 15 minutes pour 1,5 litre de produit par hectare. Avec une capacité totale de 10 litres, le drone doit effectuer quelques allers et retours pour déposer son produit au sein des terres privées. « L’hélicoptère fait beaucoup de bruit. Le drone a comme particularité d’effectuer un petit bourdonnement. Moins dérangeant pour les voisins par exemple. Nos clients seront les propriétaires de lots privés, serres, pépinières, producteurs de sapins de Noël ou encore les terrains de golf », a conclu Maxime Moisan.

Étant les seuls à offrir ce type de service dans la région, l’entreprise saguenéenne ne cache pas son envie de devenir le chef de file de l’épandage par drone à travers le Québec qui compte deux pilotes à son actif.

Article précédent

DERNIÈRE HEURE | Tigre Géant sera au Centre Alma en octobre 2017

Article suivant

Amec Construction décroche un contrat de 3,2 M$ avec Hydro-Québec

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *