Tourisme

Le milieu touristique régional s’est réuni à Alma

ALMA – Pour la première fois, l’ensemble du milieu touristique du Saguenay–Lac-Saint-Jean s’est réuni dernièrement à Alma dans une activité de réseautage qui a permis d’échanger des idées et d’alimenter les discussions.

(Photo Courtoisie)
(Photo Courtoisie)

Depuis plus de 20 ans, le programme de Techniques de tourisme du Cégep de Saint-Félicien s’associe avec des entreprises touristiques régionales afin que leurs étudiants finissants puissent organiser des événements de qualité. L’organisation d’événements d’envergure leur permet de mettre en pratique les compétences acquises tout au long de leur cheminement collégial. Pour que la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean se démarque dans un contexte de plus en plus concurrentiel, il est important que les acteurs de l’industrie touristique agissent de concert. C’est dans cette optique qu’une équipe de finissants en Techniques de tourisme a été mandatée par Tourisme Alma Lac-Saint-Jean afin d’organiser un événement réunissant dans un même lieu tous les membres de l’industrie touristique de la région.

Le « 5 à 7 Touristique » s’inscrit déjà comme un moment fort de l’année aux yeux des exploitants touristiques de la région, puisque 75 membres de l’industrie du tourisme régional étaient présents. Sous le thème de « C’est le temps », les participants ont pu assister à une conférence interactive donnée par Paul Arseneault, titulaire de la Chaire de tourisme Transat et directeur du Réseau de veille en tourisme et également professeur en gestion des entreprises et des organismes touristiques au département de marketing de l’ESG UQAM.

La soirée fut l’occasion pour les participants de discuter ensemble des enjeux et défis que rencontre l’industrie touristique dans la région, ainsi que des solutions à envisager, mais également de la problématique du réseautage d’affaires.

« Le conférencier a tracé un portrait sur les nouvelles façons de faire du tourisme et que toutes les municipalités n’ont pas des attraits pour attirer une clientèle, mais que cependant certaines petites entreprises pouvaient en tirer des retombées économiques. Il faut aussi utiliser des mots qui nous distinguent, qui nous définissent. Je donne un exemple, les touristes viennent au Saguenay et au Lac-Saint-Jean, mais si on parle de la MRC Lac-Saint-Jean-Est ça évoque moins de choses en eux, donc faut intensifier les mots forts qui déterminent nos attraits », a expliqué en entrevue France Coulombe, coordonnatrice en tourisme à Tourisme Alma-Lac-Saint-Jean.

Il est à noter que les demandes d’activités d’expériences écotouristiques et d’expériences personnalisées sont toujours en forte demande dans la région qui se démarque à l’échelle provinciale, mais aussi internationale.

Article précédent

PRIMEUR | Le Centre Alma | Sears fermera ses portes le 11 mars 2018 à Alma

Article suivant

J.E. Perron 75 ans - La 5e génération prend les rênes

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *