Mines

Arianne Phosphate choisit Groupe Alfred Boivin

SAGUENAY –  Arianne Phosphate a annoncé ce matin (27 avril NDLR) la signature d’une entente avec  le Groupe Alfred Boivin (« GAB ») pour le transport routier du concentré de phosphate de haute pureté de la Société entre le site minier du Lac à Paul et le terminal maritime de la Rive-Nord de la rivière Saguenay.

« Ceci représente une étape logistique très importante pour Arianne », a déclaré Jean-Sébastien David, chef des opérations d’Arianne. Il poursuit. « Le Groupe Alfred Boivin est une grande entreprise régionale dont la connaissance des conditions locales améliorera considérablement notre projet de transporter notre produit de manière sécuritaire, respectueuse de l’environnement et rentable ».

«Les services offerts par GAB sont parfaitement alignés avec notre stratégie de transport et permettront de définir les spécifications de la conception finale de nos camions et remorques, ainsi que de la logistique, de la maintenance de la route et de la flotte. L’utilisation d’une entreprise régionale permettra également la participation des Premières nations et des entreprises locales. Le groupe Alfred Boivin se joint à une liste croissante d’organisations hautement qualifiées qui collaboreront avec Arianne pour voir le projet Lac à Paul devenir une réalité et qui permettront d’ajouter de la valeur pour nos investisseurs ». assure Jean-Sébastien David

 Recherche et développement

Selon Arianne, ce protocole d’entente prévoit un programme de recherche et développement concernant la sélection finale du camion et la conception de la remorque. GAB aura le mandat de développer une flotte de camions spécialement conçue aux besoins de la minière et intégrera des approches novatrices utilisant des technologies durables en tenant comptes des préoccupations environnementales et économiques. Des préoccupations auxquelles les deux entreprises sont fortement engagées

Retombées économiques et Premières Nations

Situé dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, les activités du Groupe Alfred Boivin bénéficieront à la région dans son ensemble, car la compagnie anticipe travailler avec les Premières Nations impliquées dans le projet du Lac à Paul, ainsi qu’avec les acteurs économiques régionaux pour les différents volets du transport, l’entretien général et routier.  « La signature de ce protocole d’entente est une bonne nouvelle non seulement pour notre entreprise, mais pour la région également dans son ensemble », a commenté Stéphane Boivin, directeur général du GAB. « Nous voulons offrir aux Premières Nations impliquées dans le projet et aux entreprises locales intéressées de travailler conjointement avec nous afin de maximiser les retombées économiques régionales ». Soulignons qu’Arianne Phosphate a récemment annoncé la sinature d’ententes avec Rio Tinto, Hydro-Québec, Constructions Proco, ABB, SNC Lavalin, Cegertec et FLSmidth.

À propos de Groupe Alfred Boivin

Le Groupe Alfred Boivin est une entreprise familiale qui a vu le jour dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean en 1947. Ayant comme spécialité d’origine les travaux de terrassement, l’entreprise s’est rapidement fait connaître en se diversifiant dans divers secteurs d’activités relevants du génie civil, du transport, de l’environnement autant dans les secteurs industriels, commerciaux et immobiliers. Depuis maintenant 70 ans, le Groupe Alfred Boivin est l’un des plus gros employeurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Article précédent

150e d'Alma: Les Caisses d’entraide économique à l'honneur

Article suivant

DÉFI OSEntreprendre 2017-Les gagnants du comté Roberval dévoilés

4 commentaires

  1. Nathalie
    27 avril 2017 à 16 h 02 min — Répondre

    Le chemin pour le transport ou va t’ils passer
    On entend parler de rien par rapport à ce chemin la

    • 28 avril 2017 à 6 h 43 min — Répondre

      Le tracé du chemin devrait être connu au cours des prochains mois.

  2. 27 avril 2017 à 22 h 04 min — Répondre

    Ça veut tu dire que GAB va acheter toute la flotte de camion au complet (environ 60 camion).

    • 28 avril 2017 à 6 h 42 min — Répondre

      Il faudra voir avec l’entreprise, Ce n’est pas spécifié dans le communiqué de presse.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *