Agroalimentaire

EXCLUSIF – Créer une bière collaborative régionale

Dans le cadre d’une activité-conférence-dégustation, organisée mercredi soir à l’initiative de « Mastera  Formation Continue » du Cégep de Jonquière, les 7 représentants d’autant de micro-brasseries régionales ont pris l’engagement de créer ensemble une bière collaborative régionale – une Porter Baltique – au cours des prochaines semaines.

L’idée d’un tel regroupement pour la production d’une bière distinctive est une première au Québec selon le Belge Philippe Wouters , éditeur du magazine « Bière et plaisirs » qui agissait à titre de conférencier pour cet événement. Les brasseurs ou représentants des micro-brasseries qui se sont engagés à réaliser ce défi sont: David Otis, Lion Bleu; Sébastien Morasse, Riverbend; Martin Bertrand, La voie Maltée; Marc Gagnon, Micro Du Lac; Mathieu Boily, Chasse-pinte; Vladimir Antonoff, l’Hopéra; Louis Hébert, La Chouape.

La région au deuxième rang

Le « bièrologue » Wouters a aussi tenu à souligner une autre des particularités régionales soit que le Saguenay–Lac-Saint-Jean présente le deuxième plus haut taux de brasseurs au monde, en regard de sa population, avec une douzaine de micro-brasseries. La Gaspésie arrive actuellement au premier rang. Selon le spécialiste il s’agit d’une industrie en forte croissance alors que le Québec compte aujourd’hui quelque 175 permis de micro-brasseurs. Quatre-vingts d’entres eux sont actuellement regroupés au sein de l’Association des micro-brasseries du Québec (AMQ) soit 60 micro-brasseries et 20 brasseurs artisans.

Une initiative de Mastera

La conférence-dégustation avait été organisée par « Mastera Formation Continue » du Cégep de Jonquière pour souligner la diplomation de la première cohorte inscrite à l’AEC de «Technique de production en micro-brasserie», un cours qui a été créé en collaboration avec l’AMQ, ainsi que les entreprises régionales, qui sont en croissance et dont les besoins en personnel suivent la même tendance. La soirée a réuni plus de 300 amateurs de bières, qui ont pu déguster et connaître les particularités de sept produits brassicoles, provenant des quatre coins de la région.

 

 

Article précédent

Un nouveau programme pour l’insertion de stagiaires

Article suivant

PRIMEUR: SigmaDek se protège de ses créanciers

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *