Commerces et services

Marché Richelieu à La Baie : expansion et relève au menu

SAGUENAY- Le marché d’alimentation Benoit Simard, présent dans le paysage baieriverain depuis 61 ans, revitalise et accroît actuellement ses installations. L’investissement de plus d’un million de dollars permet d’agrandir à la fois les départements et les espaces administratifs, en plus de consolider quarante emplois.

Le projet est dans les cartons depuis plus d’un an et demi et a vu sa première pelletée de terre fin 2016. Il s’arrime avec la nouvelle image que désire offrir la bannière Marché Richelieu à ses clients : une épicerie plus épurée et offrant davantage d’espace plancher. Le moment était bien choisi puisque l’entreprise familiale jonglait depuis un temps avec une saturation de sa superficie actuelle.

Alain et Marc Simard, fils de Benoit Simard, sont les copropriétaires de troisième génération de l’épicerie située dans l’arrondissement La Baie, secteur Grande-Baie. Benoit Simard avait repris les rênes de l’épicerie de son père Arthur, qui jadis avait fondé un commerce de type magasin général. Le bâtiment en est d’ailleurs à son deuxième agrandissement; des travaux de rénovation avait eu aussi lieu en 1998 : « C’est une très bonne chose de voir une relève familiale aussi dynamique, et de constater que l’épicerie demeure en progression » souligne avec émotion le doyen maintenant retraité. La quatrième filiation de Simard est aussi en selle en la personne de Jean-Daniel (fils d’Alain) qui agit à titre de gérant.

Des créneaux consolidés

Si, aux dires d’Alain Simard, le succès tient du fait que l’épicerie se réinvente constamment, la recette gagnante reposerait sur la clientèle : « Nous profitons d’une réputation que nous bâtissons avec ardeur depuis le début. Aussi, nous sommes à l’écoute des créneaux que les gens apprécient : l’arrivée d’une gamme de bières de micro-brasseries en nos murs va en ce sens ». Il ajoute que la qualité des produits périssables (mets cuisinés, boulangerie, boucherie) a beaucoup à jouer dans la fidélisation de la clientèle. Ces départements ont d’ailleurs tous été agrandis et renouvelés.

L’investissement assure une plus grande productivité, notamment avec l’achat, du côté des mets préparés, d’équipements réduisant de moitié le temps de cuisson. Les propriétaires en ont profité pour revoir entièrement l’ergonomie des lieux : les départements sont maintenant tous en proximités les uns des autres.

Ce remodelage permet, selon Alain Simard, d’assurer un meilleur travail d’équipe et conséquemment de réduire les pertes. « Nous sommes toujours à la recherche de l’efficience, dans une optique de développement durable » renchérit-il. À cet effet, des rénovations effectuées au tournant des années 2000 avaient permis de faire migrer l’entier système de chauffage du magasin vers le glycol.

Article précédent

Problèmes de main-d'œuvre: Mastera fait partie de la solution

Article suivant

7,6 M$ pour la modernisation de la Scierie Petit-Paris

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *