Aluminium

Québec verse 2,5M$ au CQRDA

SAGUENAY – Le Centre québécois de recherche et de développement de l’aluminium (CQRDA) pourra dorénavant compter sur un budget d’exploitation annuel d’un million de dollars. Le député de Dubuc Serge Simard a fait l’annonce, ce matin, d’une aide financière amortie sur cinq ans. Totalisant 2,5 M$, cette subvention vise à soutenir les projets de recherches industrielles, sur le métal gris.

«Nous mettrons tous les efforts quant au succès de la stratégie québécoise de développement de l’aluminium mis en place en 2015», a tenu à préciser le président du CQRDA, Dominique Bouchard. Il fait référence aux mesures mises en place par Québec dans le cadre du programme couvrant les années 2015‑2025 et qui s’articulent autour de trois axes. Favoriser la transformation de l’aluminium, renforcer l’ensemble de la filière québécoise et assurer la compétitivité des entreprises de l’industrie.

536 projets depuis 2012

Pour lui, cette annonce est un moment idéal de célébrer. «Cette marque de confiance significative de la part du gouvernement nous permettra de poursuivre la mission que notre organisation défend depuis plus de 25 ans», a-t-il déclaré. Au total, depuis 2012,  les membres du RSRI ont soutenu 536 projets de recherches provenant d’universités, de centres collégiaux de transfert de technologie et d’industries pour des investissements totaux de 238 M$.

«Le CQRDA est un siège social important à Saguenay, il était primordial pour notre gouvernement de conserver cette organisation d’importance dans la valorisation de l’aluminium, surtout dans notre région», a souligné l’adjoint parlementaire du premier ministre au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Serge Simard.

Selon le député, la conservation du centre de recherche passait par des interventions politiques. «Je suis intervenu auprès du ministre de l’Économie de l’époque [Jean D’Amour] et la ministre actuelle, Dominique Anglade pour leur soumettre mes inquiétudes. J’en ai aussi parlé avec Philippe Couillard, mais naturellement, il s’agissait d’une priorité commune», a mentionné Serge Simard en conférence de presse.

Questionné au sujet de l’approbation des projets, Serge Simard a soutenu que le CQRDA n’agira pas en tant que courroie de transmission du gouvernement pour l’administration des fonds. «Ce sera l’organisme qui déterminera quels sont les projets qui pourront bénéficier d’un support financier. Ils ne seront pas commissionnaires du gouvernement. De plus, la somme annoncée est encaissée à même leurs comptes», rétorque-t-il.

À propos du CQRDA

Inauguré en 1993 le CQRDA contribue à accroitre les retombées économiques du Québec. L’organisme soutient activement le maillage entre les établissements d’enseignement, les PME et les entreprises reliées à la production et à la transformation de l’aluminium, par l’entremise de ses activités de liaison, de veuille, de R&D, afin de réaliser un transfert efficace des connaissances, des savoir-faire et des nouvelles technologies. Inf: cqrda.ca

Article précédent

Exclusif - Création d'un nouveau Parc industriel à Chicoutimi

Article suivant

Traitement du minerai: Arianne s'entend avec la danoise FLSmidth

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *