Événements

Congrès de l’ACFAS – Rentabiliser les résidus industriels solides

SAGUENAY – Les décideurs régionaux sont conviés à l’UQAC, le 11 mai prochain pour assister au volet régional, du 85e Congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS) de l’université McGill. Le thème élaboré pour l’édition 2017 s’appuie sur la valorisation et la monétisation des résidus industriels solides, qui ont un important  potentiel de développement économique.

Les participants de la région pourront entendre les orateurs, en visioconférence, qui présenteront quelques avancées scientifiques dans le domaine de la valorisation des résidus solides ainsi que des projets structurants, en cours ou en voie de réalisation, qui découlent de la recherche et d’un partenariat entre chercheurs et industriels

Nouveau créneau de développement économique

L’invitation a été lancée par le chercheur  Fouad Erchiqui, Professeur titulaire, École de Génie et responsable du Laboratoire Bio-plasturgie et Nanotechnologie de Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. «L’objectif du volet régional est de discuter de l’intérêt du milieu pour la recherche, le développement et le partenariat afin de créer une synergie d’idées innovantes quant à une gestion durable des déchets industriels solides produits dans les régions. Ce qui serait souhaitable, à court ou moyen terme, est un rapprochement entre les principaux acteurs des régions afin de promouvoir la valorisation des résidus solides dans des produits à valeur ajoutée et leur monétisation, comme un nouveau créneau de développement économique pour les régions ressources, » précise Fouad Erchiqui, qui confirme qu’une vingtaine de personnes ont déjà confirmé leur participation.

De l’argent qui dort

Selon le chercheur, les régions ressources, comme l’Abitibi et le Saguenay-Lac-Saint-Jean, les industries des mines, de la forêt, de la transformation métallique, de l’aluminium, etc. produisent des tonnes de déchets qui sont transportés, entreposés ou enfouis, faute de pouvoir leur donner une seconde vie en les recyclant ou les valorisant. Il en est de même pour les déchets de plastique, liés à notre consommation domestique, où il y place à l’innovation dans le domaine de la valorisation.

À propos du congrès de l’ACFAS

Le congrès annuel de l’ACFAS, la plus importante rencontre scientifique multidisciplinaire francophone, est sous le patronage de la Commission canadienne pour l’UNESCO. La 85e édition rassemblera, cette année encore plus de 5 000 chercheurs et étudiants chercheurs venus d’une quarantaine de pays. Ce ne sont pas moins de 3 400 communications scientifiques réunies dans 213 colloques et 30 domaines de recherche qui sont au programme. Tous les secteurs de la recherche seront représentés : sciences de la santé, sciences naturelles, mathématiques et génie, lettres, arts et sciences humaines, sciences sociales et éducation.

« Le Congrès de l’Acfas stimule l’innovation interdisciplinaire et offre aux professeurs de même qu’aux étudiants chercheurs une tribune de choix pour présenter leurs découvertes les plus récentes. C’est avec fierté que l’Université McGill accueille les congressistes, et c’est pour nous un immense honneur de faire découvrir notre ville, récemment nommée meilleure ville universitaire du monde, ainsi que la longue tradition d’innovation si chère à notre établissement », explique la professeure Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière de l’Université McGill.

Article précédent

Grande marche pour la forêt 2017

Article suivant

Le comité sur l’Agriculture et l’agroalimentaire dépose son rapport

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *