Investissement

3.1 M$ d’investissements pour Potvin & Bouchard

SAGUENAY – La succursale chicoutimienne du quincailler Potvin & Bouchard, qui a récemment subi une cure de rajeunissement majeure, a été inaugurée hier. C’est plus de 3,1 M$ qui ont été investis pour refaire la façade, réaménager les départements et améliorer l’expérience de la clientèle.

La succursale de la rue d’Alma est la deuxième à avoir bénéficié d’une rénovation majeure. alors qu’en 2014 le commerce d’Alma avait été réaménagé. Le directeur général de Potvin & Bouchard, Michel Leclerc, ne peut pas confirmer pour le moment si d’autres commerce du groupe régional profiteront également d’investissements. « En 2014, c’était Alma qui a pu changer de visage. Cette année, c’est Chicoutimi. Est-ce que d’autres commerces seront rénovés ? On verra pour la suite », affirme-t-il.

Positionnement à long terme

La chaîne régionale fête son 85e anniversaire cette année. Selon Michel Leclerc, Potvin & Bouchard positionne son offre de service pour la prochaine décennie. « Je suis très fier du résultat de cette transformation majeure! Et plus encore, je suis extrêmement fier de notre entreprise, qui à 85 ans, se positionne pour les 10 prochaines années avec des magasins qui nous différencient de nos compétiteurs. Nos quincailleries sont modernes, chaleureuses, offrant une gamme de produits très variés, tant pour les clients de tous les jours que pour nos clients entrepreneurs et commerciaux », a-t-il mentionné, en ajoutant « qu’une cinquantaine d’espaces de stationnement ont été rajoutés à l’avant de l’entrée et les consommateurs remarqueront un changement de décors, ce qui agrémentera leur expérience de magasinage. »

Histoire de Potvin & Bouchard

Membre du Groupe BMR depuis 2008, Potvin & Bouchard a été fondé en 1932 par Adélard Bouchard et Ovila Potvin. En plus d’exploiter un atelier de menuiserie et une cour à bois à Jonquière, les deux associés ont développé plusieurs créneaux d’exploitation pour mieux se faire connaître. Le premier centre apparaît en 1941 tandis que le volet quincaillerie s’ajoute en 1950. Au début des années 1960, quatre autres succursales et un centre de distribution ouvrent leurs portes.

Article précédent

La CCI concernée par la gestion du Lac-Saint-Jean

Article suivant

Droits antidumping sur le bois d'œuvre - Marc Asselin inquiet

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *