Mines

40 M$ pour BlackRock

CHIBOUGAMAU – Métaux BlackRock peut maintenant aller de l’avant avec son projet de mine dans le secteur du territoire traditionnel Eeyou Istchee. La société vient de recevoir (le 7 juin 2017 NDLR) un prêt en équité de 40 M$ lui permettant d’avancer son projet.

Cet apport en capital marque une étape importante au démarrage du développement minier, qui nécessite des investissements de 950 M$. La firme Orion Mine Finance Group s’est jointe à la compagnie minière pour obtenir les devis techniques, permis, équipement et notamment entreprendre la construction de certaines structures du site. Orion devient également actionnaire dans BlackRock à la suite de cette contribution financière.

En plus d’amorcer les démarches au gisement de Chibougamau, l’entreprise pourra commencer les préparatifs visant l’implantation d’une usine de transformation dans le secteur du port de Grande-Anse, un développement industriel officialisé par la société minière à la fin de 2016.

100 ans d’extraction

D’après les prévisions, plus de 500 000 tonnes de fonte de haute qualité ainsi que 5 000 tonnes de ferrovanadium seront prélevées annuellement par BlackRock. Le potentiel du gisement de magnétite, de vanadium et de l’ilménite pourrait être exploité sur une période de 100 ans. Considérant la faible teneur d’éléments nocifs dans les minéraux qui seront puisés, ils auront une valeur très concurrentielle sur le marché.

Article précédent

PQ au SLSJ: Trop de bureaucratie pour les entreprises

Article suivant

Plus de 122 produits régionaux mis en valeur chez Métro

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *