Commerces et services

Micro Beemer : des bières nées de l’eau du Lac

 

ROBERVAL- Roberval aura prochainement sa micro-brasserie: La Micro Beemer. Selon les fondateurs de l’entreprise les produits auront un goût absolument fabuleux et invitant, qui feront qu’elles « auront toutes les chances de connaître un succès fou ». Les installations de l’entreprise seront officiellement en production le 1er juin prochain. 

Lors de l’entrevue avec Informe Affaires, Philippe Harvey, qui est l’actionnaire majoritaire, a insisté pour présenter l’historique et les figures de l’entreprise. «Avec mon ami Alain Gagnon, ça fait quatre ans que nous travaillons sur le projet. Ensemble, nous brassions de la bière. Nous étions donc convaincus de notre produit et nous avons monté le projet. Dans la dernière année, il y a eu les étapes de préparation, de réception du matériel, de rénovations, etc. Nous sommes maintenant prêts à démarrer», a confié Philippe Harvey qui a nommé ses cinq autres partenaires, soit Christine Fournier, Jean-François Girard, Chantale Murray, Sandra Néron et Louis Tanguay.

Un procédé gagnant…et historique!

Lors de la visite, Philippe Harvey s’est exprimé en fin connaisseur en énumérant toute la machinerie dernier cri qui servira à remplir les cannettes qui seront prochainement, l’espère-t-il, sur toutes les tablettes des épiceries du Québec. «Pour parfaire notre produit, j’ai procédé à beaucoup de recherches et avec mes associés, nous avons décidé que nous achèterions des produits allemands et que nos produits seraient fabriqués sous le principe des paliers. Sans se perdre dans le vocabulaire trop technique, ce principe veut éliminer les sucres pour produire une bière de meilleure qualité et moins bourrative», a précisé Philippe Harvey qui a estimé pouvoir brasser 1200 litres de bière chaque jour.

Pour ajouter à la grande classe des produits de Micro Beemer, il est incontournable parler de la présentation des produits qui auront pour mission de rappeler l’histoire de Roberval et les grands noms qui ont marqué les époques. «Le but de notre entreprise est de montrer notre fierté pour Roberval. Avec soin et professionnalisme, nous nous sommes alliés à des spécialistes de la communication afin de peaufiner notre look et notre marketing», a expliqué monsieur Harvey qui a confié que toutes les personnes qui auraient des idées pour développer des produits ou de nouvelles appellations historiques sont les bienvenues.

Un secret sur l’eau de Roberval

Variant de 4% à 4,8%, les bières seront brassées à partir de l’eau du lac Saint-Jean. Or, selon les études qui ont été réalisées pour les besoins de l’entreprise, les conclusions sont fort intéressantes, car l’eau du lac est pure et très peu dure, c’est-à-dire qu’elle est extrêmement faible en minéraux. «Quand Michel Gauthier de CarMic, un spécialiste dans le domaine, a analysé notre eau, il a demandé de nouveaux échantillons, car il n’arrivait pas à croire que l’eau du lac était de si grande qualité. C’est fou! Il y a peu d’eau comme la nôtre dans le monde entier! Il faut en être conscients», a conclu Philippe Harvey qui espère un jour exporter Roberval un peu partout sur le globe. Pour les commandes et pour des informations : (418) 765-3422

Article précédent

Ils commercialisent une nacelle installée sur un Pick-up

Article suivant

Laflamme pour lui : le retour du «sur mesure» dans la région

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *