Agroalimentaire

Plus de 122 produits régionaux mis en valeur chez Métro

ALMA – Une vingtaine d’entreprises agroalimentaires de la région seront mises en valeur dans les 8 épiceries de la bannière Métro du Saguenay-Lac-Saint-Jean. La chaîne en a fait l’annonce dans une succursale almatoise plus tôt aujourd’hui.

Cette initiative, mise en place en 2013, vise à offrir davantage de produits locaux aux consommateurs, étant donné qu’il s’agit de denrées de plus en plus recherchées. Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, c’est plus de 122 produits frais et d’épicerie qui font leur entrée dans les Super C et Métro.

Café Marc Robitaille, Les Pastilles Au Miel Charbonneau, Camerises Mistouk, les Sauces DAMN, Épicéa, La Cannebergerie, Chocolat Lulu, Ferme Olofée, Domaine Le Cageot, Miel de mon père, Alimentation Nouvelle-Orléans, Les Produits Là Là, Morille, Via Samson, Cuit-Ziné-Moi, Ferme Tournevent, Fromagerie Ferme des chutes, Makabon, Viandomax, Charcuterie Fortin et la Charcuterie Perron pourront profiter de ce programme offert dans 10 régions du Québec.

La Table agroalimentaire salue l’initiative

La directrice générale de la Table agroalimentaire régionale, Marie-Claude Gauthier a félicité les efforts de l’épicier dans la promotion de produits du terroir dans ses commerces. « Je tiens à souligner les efforts que la compagnie a réalisés afin de faciliter l’entrée de nouveaux produits de la région sur les tablettes et de les faire rayonner, notamment en leur attribuant une place de choix en magasin et en soutenant les entreprises dans cette démarche », a-t-elle commenté.

La Table agroalimentaire, gestionnaire de Zone Boréale a également permis à l’équipe responsable des achats d’effectuer une tournée chez les producteurs d’ici. Le vice-président exécutif et chef de la division du Québec chez Métro, Christian Bourbonnière, a souligné que la mesure déployée aujourd’hui pourrait mener à une distribution provinciale pour les producteurs participants. « Fortes de leur expérience et mieux outillées, les entreprises qui désirent grandir avec nous voient leur développement s’accélérer, certaines passant même à une distribution dans tout le réseau », conclut Monsieur Bourbonnière.

Article précédent

40 M$ pour BlackRock

Article suivant

Arianne Phosphate veut créer son propre client

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *