Entrepreneuriat

Thomas Lévesque: de vendeur de cellulaires à entrepreneur

Un emploi étudiant ne reflète pas toujours la carrière future d’un jeune. Pourtant, Thomas Lévesque a développé une vraie passion pour l’industrie des téléphones mobiles. De vendeur pour une boutique de télécommunications à propriétaire d’une boutique en croissance, découvrez le parcours du propriétaire de MobileXpert, une entreprise spécialisée dans la réparation de cellulaires.

Alors qu’il était étudiant en enseignement à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Thomas Lévesque occupait un emploi de vendeur pour une compagnie de téléphonie cellulaire. À l’époque où les contrats à durée déterminée étaient de trois ans et que le iPhone venait d’être commercialisé, ce dernier était abasourdi de voir de nombreux clients être dans l’obligation de résilier leurs ententes à la suite du bris de leur appareil.

Empathique de nature, Thomas était à la recherche de solutions pour que les consommateurs saguenéens aient moins de tracas lors d’un malencontreux incident. « J’ai vérifié s’il était possible de réparer des vitres d’iPhone. J’ai découvert que c’était facile de commander des pièces de remplacement. À partir de ce moment-là, je me suis lancé dans la réparation d’écrans pour des amis », raconte-t-il.

Proposition de services sur des sites d’annonces classées, impression de cartes d’affaires, tout était prêt pour offrir la réparation à une clientèle plus large. « L’heure des choix est arrivée très rapidement. En étant étudiant à temps plein, en travaillant à temps partiel et en ayant mon entreprise, je devais faire un choix. J’ai donc décidé de cesser mes études pour me consacrer sur mes deux sources de revenus », explique l’entrepreneur possédant deux succursales.

Ses heures, Thomas Lévesque ne les compte pas. Le jour, il passe la majorité de son temps dans ses boutiques, alors que certaines soirées sont consacrées à contacter des fournisseurs chinois. « J’aime ce que je fais. Pour moi, ce n’est pas fatigant, j’ai toujours le cerveau à “’ON”’ », confie-t-il, en ajoutant que ses fins de semaine sont sacrées : « À moins de situations exceptionnelles, mes week-ends m’appartiennent, ça permet de décrocher un peu », précise-t-il.

« Pour moi, il est primordial que mes clients soient traités aux petits oignons. C’est grâce à eux qu’on existe, il ne faut pas l’oublier. Mes employés connaissent mes attentes et ils doivent donner un service client impeccable », mentionne l’entrepreneur de 29 ans.

Si le service à la clientèle est important pour lui, la qualité des réparations est une autre priorité de première ligne. « Il m’arrive à l’occasion d’aller réparer des appareils. Pour moi, c’est un moyen de rester à jour. C’est bien de le faire de temps en temps, ça me remet les pieds sur terre ».

Nouveaux projets

Près de six ans plus tard, MobileXpert emploie une dizaine d’employés à temps plein ou à temps partiel. Le commerce de Chicoutimi a notamment dû déménager en raison de manque d’espace pour le développement de nouveaux projets. Un département de réusinage de pièces est en voie d’être démarré ainsi que Distribucell, une filiale de distribution de pièces et d’accessoires qui seront destinés aux entreprises. Cette filiale sera lancée au cours de ce mois-ci « Nous voulons diversifier notre offre pour mieux répondre à la demande. Notre service d’usinage nous permettra de réparer une vitre de cellulaire plus facilement, pourvu que le LCD soit intact. Ce nouveau département aura nécessité des investissements de plusieurs milliers de dollars », déclare le propriétaire de l’entreprise.

Selon les dires de Thomas Lévesque, une succursale pourrait très bientôt s’implanter dans l’arrondissement Jonquière. « Tout est question d’emplacements. Nous sommes en train d’étudier les diverses possibilités », conclut-il en ajoutant du même souffle qu’un projet de franchisage est sur la table.

Article précédent

Applied Solutions Industrielles: déménagement vers de nouveaux locaux d’ici l’automne

Article suivant

Groupe de travail transport: miser sur l'interconnexion

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *