Forêt

Québec confirme la GA pour le redémarrage de Norbord

CHAMBORD – Le gouvernement du Québec a annoncé ce matin (NDLR 26-6-17) une garantie d’approvisionnement (GA) de 419 200 m3 à l’entreprise Norbord, qui prendra effet le 1er avril 2018. L’annonce s’est faite à Chambord en présence, notamment, du député de Roberval, premier ministre du Québec, et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Philippe Couillard ainsi que de Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs. Il s’agit d’une étape cruciale pour permettre à l’entreprise de redémarrer éventuellement l’usine de Chambord.

Selon le ministère Forêts, de la Faune et des Parcs, la relance des activités de l’usine permettra de créer plus de 300 nouveaux emplois directs et indirects dans la région. Si la production redémarre, elle entrainera une augmentation de la demande de bois feuillus, ce qui facilitera également la récolte de bois résineux dans les forêts mixtes de la région.

Rappelons que lors du Sommet économique régional du Saguenay-Lac-Saint-Jean, le 18 juin 2015, nous avons abordé la question du soutien à la relance de la filière feuillue. L’annonce d’aujourd’hui s’inscrit donc directement dans la suite du Sommet économique. D’ailleurs, l’un des groupes de travail du Sommet économique, celui sur la Forêt – Maximisation de la possibilité forestière et enjeux relatifs à l’arbre, a mis de l’avant la question de l’utilisation optimale de la ressource feuillue.

Citations :

« Les forêts sont au cœur des priorités de notre gouvernement et elles sont d’une importance capitale pour le développement socioéconomique du Québec. L’utilisation de notre forêt publique doit d’abord et avant tout servir les familles qui vivent de cette forêt. C’est pour cette raison que nous serons toujours présents pour soutenir les travailleurs et les entrepreneurs qui y travaillent et saisir les occasions de consolidation et de développement de nos communautés forestières et de nos régions, » a lancé Philippe Couillard.

« Comme vous le voyez, le potentiel de relance de l’usine est bien réel. Cet approvisionnement offert met en place les conditions préalables à la réouverture éventuelle de l’usine de Chambord, mais, évidemment, la décision ultime revient à Norbord. Si l’on se fie aux succès de l’entreprise, qui exploite actuellement 17 usines aux États-Unis, en Europe et au Canada, je n’ai pas de doute que, le jour où elle sera remise en activité, l’usine de Chambord sera une usine de classe mondiale. »

Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs

Faits saillants :

  • L’usine de Chambord était fermée depuis 2008. Sa garantie d’approvisionnement a été résiliée en 2015.
  • En 2015, le gouvernement du Québec a mis sur pied à Saint-Félicien un bureau de projet qui était chargé d’analyser les possibilités d’investissements liées aux volumes de bois rendus disponibles à la suite de la résiliation de la garantie d’approvisionnement de l’usine de Chambord détenue à l’époque par Louisiana-Pacifique Canada ltée.
  • Tous les volumes de peupliers et de bouleaux qui constituaient l’ancienne garantie d’approvisionnement de LP Chambord avaient été mis à la disposition du bureau de projet de Saint-Félicien afin de développer une filière optimale pour les feuillus dans la région et d’assurer sa pérennité, tout en contribuant au développement économique de cette région.
  • Les entreprises Norbord inc. et Louisiana-Pacifique Canada ltée ont procédé au mois d’octobre 2016 à l’échange de leurs usines de panneaux de lamelles orientées situées respectivement à Val-d’Or et à Chambord.
  • Le bureau de projet de Saint-Félicien, qui a terminé son mandat le 31 décembre 2016, a permis l’attribution de volume à deux entreprises de la région.
  • Norbord estime que la conjoncture du marché est actuellement favorable à un redémarrage éventuel de l’usine de Chambord.

 

Article précédent

Charles Hudon et la Web Shop invitent les entrepreneurs

Article suivant

Nouvelle vocation pour l’édifice Chlorophylle

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *