Commerces et services

Un projet d’épicerie zéro déchet à la Baie

SAGUENAY – La boutique de produits naturels baieriveraine Fairyza souhaite se lancer dans la vente d’aliments en vrac. L’entreprise est en pleine campagne de sociofinancement pour implanter une épicerie zéro déchet au cours des prochains mois.

En activité depuis avril 2014, Fairyza est soucieuse de son empreinte écologique et veut en faire plus pour l’environnement. La propriétaire, Isabelle Grenon, biologiste de formation, souhaite éduquer les consommateurs sur les différentes molécules chimiques contenues dans les produits utilisés quotidiennement.

Le projet d’épicerie zéro déchet proposé par Isabelle Granon est divisé en trois phases : l’ajout de l’espace alimentaire au commerce, l’ajout d’une section permettant aux clients de concevoir leurs propres produits d’entretien et l’installation d’un café écologique. Afin de permettre cette réorientation, des investissements d’environ 18 000$ sont nécessaires. À l’heure actuelle, la campagne de financement, qui a débuté hier, a contribué à amasser près de 1000$.

Réduire l’empreinte écologique

En 2014, la production mondiale de plastique s’est élevée à 311 millions de tonnes. Une tendance s’observe sur la popularité des achats en vrac. Les avantages soulevés par Fairyza sont les coûts. En effet, grâce à l’absence d’emballage, le prix des aliments sera réduit, le gaspillage alimentaire pourra être évité et l’enfouissement de matières plastiques diminuera à long terme. En 2011, au Québec, 13 millions de tonnes de déchets ont été produites, soit un camion de 25 tonnes à la minute.

Fonctionnement de l’achat en vrac

Noix, grains, céréales, légumineuses, farines, huiles, vinaigres, riz, pâtes, fruits séchés, épices, tisanes, thés et bien plus, seront ajoutés sur les étalages de la compagnie. Les consommateurs pourront acheter la quantité de denrées en fonction de leurs besoins, avec des pots réutilisables. Le coût de chaque contenant est déterminé selon le poids.

La propriétaire du commerce du boulevard Grande-Baie Sud prévoit plusieurs scénarios pour concrétiser le repositionnement de son entreprise. Il est possible de contribuer au projet en allant sur la page Indiegogo de Fairyza.

Article précédent

Sélections Caseus : trois fromageries de la région finalistes

Article suivant

Le conseil d'administration d'Arianne Phosphate réélu

Aucun commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *