Jonathan Thibeault
Auteur

Jonathan Thibeault

SAGUENAY – La date butoir pour soumettre un projet régional au Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) approche. Les entreprises et organisations peuvent bénéficier d’une subvention pour le développement d’un projet porteur à partir d’une enveloppe de 1,6 M$ provenant du MAMOT et administré par les six MRC et communautés du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

En effet, les dossiers devront être soumis au comité régional avant 16 h 30 le 24 novembre. Afin d’être éligible à cet appui financier, la demande doit s’inscrire à l’intérieur de l’une des 11 priorités identifiées lors du Sommet économique régional, soit l’agriculture et l’agroalimentaire, les Premières Nations, l’aluminium, les mines et métaux, la fourrure nordique, l’entrepreneuriat, les transports, la forêt, le tourisme et le numérique. De plus, chaque projet doit concerner un minimum de deux MRC et/ou intégrer la Première Nation de Mashteuiatsh.

Comité de sélection

Pour déterminer les organisations qui bénéficieront d’un appui du FARR, un comité de sélection composé d’un membre de chaque MRC, de la ville de Saguenay, d’un élu de la communauté Pekuakamiulnuatsh Takuhikan et du député de Dubuc, Serge Simard. Le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay et président du comité, Gérald Savard, mentionne que ces nouveaux fonds permettront de concrétiser des projets qui auront des retombées positives pour la population.

« Ce nouveau fonds permettra aux élus régionaux, via le comité de sélection, de financer des projets qu’ils considèrent porteurs pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean et qui engendreront des retombées significatives pour le milieu. La réalisation de tels projets aura des impacts positifs pour la vitalité économique et le développement des communautés de la région », a-t-il souligné.

Le FARR en quelques points :

  • Le FARR s’inscrit dans la foulée de la loi no 122, Loi visant principalement à reconnaître que les municipalités sont des gouvernements de proximité et à augmenter à ce titre leur autonomie et leurs pouvoirs, adoptée le 16 juin 2017.
  • Le FARR vise toutes les régions du Québec, à l’exception des régions de la Capitale-Nationale et de Montréal pour lesquelles d’autres fonds sont prévus. Il sera administré par le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire.
  • Dans chacune des régions administratives, les MRC et le ministre responsable de la région, avec le soutien de la conférence administrative régionale, ont été appelés à convenir d’une démarche de réflexion et de concertation. Au Saguenay–Lac-Saint-Jean, l’exercice du Sommet économique régional constitue cette démarche de réflexion.
  • Les projets seront choisis et priorisés par un comité régional de sélection en fonction de critères tels que la cohérence avec les priorités régionales, l’ampleur du rayonnement régional et de l’importance des retombées.

Commentaires