Jonathan Thibeault
Auteur

Jonathan Thibeault

SAGUENAY – Le développement commercial qui s’opère dans le centre-ville de Jonquière, dans le quadrilatère des rues Colbert, Saint-Dominique, de la Fabrique et Saint-Hubert pourrait fort bien accueillir une bannière hôtelière. Informe Affaires a appris que le projet suit toujours son cours et que les promoteurs viseraient une ouverture au plus tard au printemps 2019, dépendant de la conjoncture économique régionale.

Joint dans les dernières heures, le promoteur Jacques Bélanger, qui possède quelques complexes hôteliers dans la province, dont le nouveau Holiday Inn express de Gatineau, affirme toujours être en pourparlers avec la municipalité. « Nous avons effectivement un projet d’installer une bannière là-bas. Nous attendons toujours des réponses de la Ville. Si les planètes s’alignent, ça pourrait démarrer dans un horizon de 4 à 6 mois », affirme l’homme d’affaires.

Du côté du propriétaire des terrains situés dans le secteur de l’ancien Potvin & Bouchard, où l’hôtel pourrait ouvrir, Hughes Harvey affirme que rien n’est concret pour l’instant. « Il y a des négociations en cours, mais je ne peux rien confirmer tant que rien n’est signé », avait-il déclaré la semaine dernière [1er novembre 2017 NDLR].

Échéanciers

Questionné sur les échéanciers précis, M. Bélanger, également propriétaire d’un centre de karting à Gatineau, précise qu’il est encore trop tôt pour parler d'un échéancier. « Ça va peut-être prendre encore quelques mois. Il faudra aussi regarder la mise en chantier pour éviter des travaux hivernaux. Est-ce que l’hôtel pourrait être construit de manière modulable? C’est un point qui est à l’étude et qui dépend du nombre de chambres et des exigences de la chaîne avec qui nous ferons affaire. Tout dépend aussi de la conjoncture économique de la région », indique-t-il.

Bannière pas encore confirmée

En ce qui concerne la bannière, M. Bélanger affirme ne pas être en mesure de confirmer quelle serait la chaîne qui pourrait être partenaire du projet. « Nous ne sommes pas rendus là. Tant qu’il n’y a pas d’étapes significatives de franchies, on ne peut rien affirmer. Je vous dirais également que chaque établissement a son propre marché. Il faut étudier attentivement le paysage hôtelier régional et les habitudes des gens », conclut M. Bélanger.

Commentaires