Jonathan Thibeault
Auteur

Jonathan Thibeault

HÉBERTVILLE - La ferme AMF Savard investit 2,2 M$ dans la robotisation de la traite, l’achat de quotas et l’agrandissement de son étable. À terme, la capacité de production laitière sera doublée.

En entrevue téléphonique, le propriétaire de l’entreprise agricole, Frédéric Savard mentionne que les travaux vont bon train. «L’expansion a débuté il y a deux semaines. Malgré quelques problèmes avec les plans, tout se déroule bien. Je fais affaire avec une équipe de la région. Ils sont très professionnels», commente l’agriculteur dont la production quotidienne de lait passera de 100 à 200 kg.

La robotisation de la traite, en plus d’être plus efficace, améliorera la qualité de vie du bétail. «Auparavant, nous trayions nos vaches deux fois par jour. Maintenant, elles iront se faire traire jusqu’à 5 fois dans une journée. De cette manière, on améliore la qualité de vie des bêtes, car on en profite pour refaire les logettes qui seront dorénavant faites de sable», indique Frédéric Savard.

La construction de la nouvelle étable de 284 pieds de long par 64 pieds de large devrait être complétée d’ici le milieu du mois d’août. Quant au bâtiment actuel, les rénovations seront complétées d’ici octobre.

Pallier le manque de main-d’œuvre

Selon le propriétaire, l’automatisation de la production était rendue nécessaire. «De moins en moins de jeunes veulent travailler sur les fermes. Pour éviter la pénurie de main-d’œuvre, la mécanisation était nécessaire», affirme Frédéric Savard.

AMF Savard est une entreprise familiale. Frédéric Savard espère léguer ses actifs à sa progéniture. «Mon père a acheté la ferme de mon grand-père, que j’ai ensuite acquise de mon père et j’espère transmettre l’intérêt de l’agriculture à mes fils pour que la tradition se poursuive», conclut l’agriculteur, papa de deux jeunes enfants.

Commentaires