Auteur

Dominique Savard

SAGUENAY – RioTinto Aluminium montre un bénéfice sous-jacent de 1,3 milliards de dollars en 2018, en baisse de 15 % (1,6 G$), comparativement à 2017. C’est ce qu’a dévoilé cet après-midi (NDLR-2019-02-27) Gervais Jacques, directeur exécutif, Opérations – Atlantique lors d’un appel-conférence avec les médias.

« Nous avons connu une année en deux mouvements. Les six premiers mois se sont déroulés dans un environnement économique favorable à l’aluminium, alors que les six derniers ont été plus difficiles avec la hausse des coûts de façon significative des matières premières (alumine, coke, braie) et la baisse du prix de l’aluminium. À titre d’exemple, au cours des six premiers mois, l’alumine était à 330$ / tonne métrique et son prix a passé à 430 $, une augmentation de 100 $/tonne métrique et ça prend deux tonnes métriques pour faire une tonne d’aluminium. Pendant ce temps, on a fait face à une baisse mondiale du prix d’aluminium oscillant entre 1900 et 2000 $ la tonne et aujourd’hui, l’aluminium de transige à 1870 $/tonne. S’ajoute à cela, l’incertitude des tarifs commerciaux et les sanctions. Toutes ces conditions se reflètent sur nos résultats financiers », explique M. Jacques.

Projets régionaux

Sur la scène régionale, 2018 a permis à RTA de terminer les études sur le projet de 250 M$ qui allait permettre de prolonger la vie de l’Usine Vaudreuil au-delà de 2022 et d’en amorcer les travaux qui sont complétés à 60%; d’annoncer la création d’ÉLYSIS, une coentreprise révolutionnant la technologie d’électrolyse et qui permettra à l’industrie de l’aluminium d’émettre de l’oxygène plutôt que du CO2.

« De plus, en juillet, nous étions tous réunis au Complexe Jonquière pour annoncer un partenariat renouvelé avec le gouvernement du Québec. C’est ce partenariat qui nous permet aujourd’hui de réaliser un autre de nos engagements, soit celui de poursuivre les activités de l’usine Arvida au-delà de 2020. Il nous permet également de poursuivre la Recherche et le Développement de la technologie AP60. En 2019, on complètera le projet de Vaudreuil, on continuera aussi l’investissement de 200 M$ dans l’usine Arvida, en plus d’investir 300 M$ pour maintenir nos actifs dans l’ensemble de nos installations de la région », précise M. Jacques en ajoutant que RT a embauché 400 nouveaux employés lors de la dernière année au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le directeur exécutif, Opérations – Atlantique a avoué, toutefois, que dans le contexte financier actuel, les conditions ne sont pas favorables pour l’instant pour des investissements majeurs dans l’AP60 ou pour l’agrandissement de l’usine d’Alma, par exemple. Mais, selon lui, il faut toujours se tenir prêt étant donné que l’industrie de l’aluminium est cyclique, que l’aluminium est un métal d’avenir et que Rio Tinto est engagé envers le Québec et la région.

« Nous allons travailler à demeurer compétitifs en 2019 et compte tenu de la situation économique, nos priorités sont claires : Santé et sécurité, la productivité, ainsi que la gestion des coûts », de conclure Gervais Jacques.

Commentaires