Auteur

Dominique Savard

SAGUENAY― La phase déménagement bat son plein au nouveau Centre de distribution de 46 000 pieds carrés, construit au coût de 5M$ en 10 mois par l’entreprise Eugène Allard Produits d’emballage et d’entretien (EAPEE) sur le boulevard Saint-François à Jonquière. En effet, 60 % du matériel de l’entrepôt de la rue Chapais se retrouvait dans les nouveaux locaux au moment de la visite d’informe Affaires. Au total, il faudra transférer 3 400 palettes de marchandises, ce qui équivaut à 130 remorques de 53 pieds et ce, tout en poursuivant les opérations quotidiennes.

« Au total, le centre de distribution aura 80 000 pieds carrés. Nous devons rénover complètement l’ancienne partie pour être conforme. Les règles du bâtiment pour un immeuble de 80 000 pieds carrés et plus ne sont pas les mêmes. Tout change. L’utilisation des matériaux, les sorties de secours, les escaliers, les mezzanines. Ça couterait trop cher de rénover. Ce n’est pas une surprise. On s’en doutait fortement quand on a fait l’annonce des travaux et notre investissement de 5 M$ comprend les 500 000$ nécessaires pour refaire l’ancienne partie de la bâtisse. De plus, ce qu’on veut dans un entrepôt, c’est de l’espace, pas des recoins », expliquent le propriétaire et directeur général Jean-Denis Allard en compagnie de son directeur des opérations, François Thivierge.

Les opérations dans la nouvelle partie ont donc débuté le 10 février, alors que la réception de la nouvelle marchandise s’est amorcée dès le lendemain. « Cet agrandissement a été construit sous le thème de la sécurité. Nous avons déjà eu un sérieux accident de travail sur la rue Chapais. Nous avons donc prévu des zones hyper sécuritaires avec du lignage, des gardes de protection, des allées piétonnières. Dans la zone de pointe, il va y avoir neuf charriots élévateurs qui vont rouler en même temps et c’est important de s’assurer que tout le monde travaille en sécurité. »

Nouvelle logistique

En ce qui concerne le fonctionnement, le nouvel entrepôt peut accueillir quatre remorques de déchargement en même temps pour un total d’une douzaine de livraison par jour, incluant le centre de distribution à Québec. L’aire de chargement passe pour sa part de 1 200 pieds carrés à 7 500, alors que 9 camions quitteront Jonquière quotidiennement et cinq de Québec pour livrer la marchandise à la clientèle.

« Au total, nous pouvons entreposer 5 000 palettes de matériel (6000 produits différents). Pour vous faire une idée, il rentre en moyenne 26 palettes dans une remorque. Nous sommes beaucoup plus fonctionnels. Dans l’ancien entrepôt, les allées n’étaient pas assez larges pour passer deux charriots alors que nous en avions sept en marche en permanence. Il fallait arrêter et attendre. Il n’y a pas beaucoup de centre de distribution comme le nôtre avec 35 pieds de hauteur. Nous avons aussi prévu des espaces pour nos employés comme une cafétaria, un petit salon, un gymnase et des douches. »

« Si mon banquier avait décidé, le bâtiment serait à Québec »

SAGUENAY― « Si mon banquier avait décidé, la construction du nouvel entrepôt aurait eu lieu à Québec. Logiquement et financièrement, il aurait eu raison. Sauf que les racines de notre entreprise familiale depuis plus de 80 ans, nos principaux employés et nos familles sont ici », affirme Jean-Denis Allard, propriétaire et directeur général d’Eugène Allard, produits d’emballage et d’entretien.

M. Allard avoue toutefois que la décision a été très difficile à prendre. Au point, qu’il a dû se reprendre trois fois pour demander la dérogation à la Ville, chacune d’entre-elle étant valide pour une période de 18 mois.

« La moitié de notre clientèle provient de la région, de la Côte-Nord et de Chibougamau, mais l’autre 50% se retrouve dans le reste du Québec et même en Ontario. Il faut amener la marchandise ici à Jonquière, la préparer pour nos clients et la retourner. Nous avons deux véhicules par jour qui se rendent à Québec pour les commandes aux clients. Nous sommes en croissance soutenue depuis 25 ans et le fait que la relève, mes deux fils et celui de ma sœur, travaillent dans l’entreprise nous a encouragés à prendre cette direction. Cependant, si nous avions besoin d’un autre entrepôt, il serait assurément construit dans la région de Québec. »

Une des grandes fiertés de Jean-Denis Allard est que la construction du centre de distribution a été réalisée à 100 % par des entrepreneurs et des fournisseurs régionaux. En plus de faire la gestion du projet par le biais d’une de ses compagnies, il a aussi embauché l’ingénieure Dominique Girard comme chargée de projet.

« Ce nouvel entrepôt permettra aussi de mieux gérer nos problèmes dans la difficulté de donner du service. Notre entrepôt de la rue Chapais était à 100% de ses capacités et le chiffre magique pour bien servir les clients est de 70%. Quand quatre vannes de 52 palettes de marchandises arrivent par jour, ça prend de la place et on ne peut pas bien fonctionner quand c’est plein à 100%. Nous avions des craintes aussi pour faire du développement, tellement on était saturé dans l’ancien entrepôt, tant pour rentrer de nouveaux produits que pour une nouvelle clientèle. On a manqué perdre des employés aussi, car travailler dans le bordel, c’était très difficile pour eux », ajoute pour sa part le directeur des opérations, François Thivierge.

Au cours de l’année, les dirigeants changeront le système informatique pour faire l’acquisition d’un système de gestion d’entrepôt (WMS). Ce logiciel de gestion d’inventaire et d’entrepôt est un ensemble d’applications qui permet d’automatiser certaines parties de la chaîne d’approvisionnement.

Nouvelle vocation

En ce qui concerne la vocation de l’ancien entrepôt de la rue Chapais, Jean-Denis Allard parle de deux options possibles. La location en sa totalité ou encore la logistique de location pour des entrepreneurs, producteurs ou autres en manque d’espace.

« Pendant la construction du nouvel entrepôt, j’ai eu au moins 10 téléphones pour me demander de l’espace dans ma nouvelle bâtisse. Dans la région, il n’y a pas d’entrepôt à louer en haut de 5 000 pieds carrés. C’est bien correct si je peux louer tout l’entrepôt, mais je peux aussi le faire de façon individuelle. Il n’est toutefois pas question de vendre. Je veux garder un lieu de débordement au cas où l’on manquerait d’espace », de conclure le propriétaire qui compte 16 de ses employés comme actionnaires au sein de l’entreprise familiale.

En bref :

  • 5M$ : budget de construction et d’aménagement
  • 80 000 pieds carrés : superficie du nouvel entrepôt et de l’ancien local du blvd Saint-François
  • 12 000 pieds carrés : centre de distribution pour les magasins Eugène Allard, rue des Roitelets Chicoutimi
  • 40 000 pieds carrés : superficie Centre de distribution à Québec
  • Mars 2018 : début de la construction
  • 21 décembre 2018 : fin de la construction
  • 7 janvier 2019 : Début du déménagement
  • 10 février 2019 : Début des opérations dans le nouvel entrepôt.

Commentaires