Jonathan Thibeault
Auteur

Jonathan Thibeault

SAGUENAY – Le 28e congrès annuel de l’Association québécoise du propane (AQP) se déroule à l’hôtel Delta Saguenay jusqu’à vendredi. Cet événement qui réunit toute l’industrie québécoise de cet hydrocarbure permettra aux intervenants du milieu de discuter des qualités écologiques et de trouver des solutions pour démystifier ce gaz auprès du grand public… plus loin que pour le BBQ.

Lors du congrès, il sera ainsi démontré que le propane est un excellent carburant de transition puisqu’il dégage 25 % moins de gaz à effet de serre (GES) que l’essence, dont 10 à 15 % moins de CO2. Mentionnons que la Ville de Saguenay a déjà converti plusieurs autos patrouille. D’ailleurs, selon l’AQP, la municipalité est très satisfaite de la performance, l’aspect écologique et économique à la suite de cette conversion. « Il y a plusieurs utilités dans la vie de tous les jours, sans compter qu’il est plus économique que le pétrole, ce qui serait un alternative intéressant pour les voitures », a souligné le DG de l’association, Michel Deslauriers.

Utilité variée

Ce gaz aux multiples-usages est réputée tant au niveau résidentiel, agricole, industriel et commercial, que cela soit pour tout type de chauffage ou de composante dans l’industrie pétrochimique. De plus, les congressistes pourront constater les qualités écologiques du propane tel que défini dans la Politique énergétique du Québec 2030 dans laquelle le gouvernement québécois s’engage à soutenir la conversion de véhicules au propane.

Changer les croyances

Troisième énergie la plus importante au Canada, dont 85 % provient du raffinement du gaz naturel canadien, les propriétés du propane seraient encore très méconnues de la plupart des gens. L’association affirme que le public aurait avantage à mieux le connaître et c’est dans cet esprit qu’une campagne nationale d’information est en préparation dont l’objectif prioritaire est de changer la perception des utilisateurs actuels et futurs. « Notre objectif est de discuter des façons qui réduirait la crainte des consommateurs envers le propane. C’est pour cette raison que nous réunissons des acteurs de l’industrie, des chefs d’entreprises, afin de réfléchir sur les manière de faire efficacement la promotion de ce gaz », a conclu Michel Deslauriers.

Commentaires