Guy Bouchard
Auteur

Guy Bouchard

DOLBEAU-MISTASSINI, Entre deux et trois mille citoyens, travailleurs de l'industrie forestière et de décideurs politiques ont arpenté les rues de Dolbeau-Mistassini ce matin (30 avril NDLR) sous une superbe température, pour confirmer leurs appuis à l'industrie forestière,  qui vit des heures sombres en ce début de conflit du bois d'œuvre avec nos voisins du sud. La presque totalité des maires et des députés régionaux, tout partis ou paliers  confondus s'était donné rendez-vous pour transmettre un message clair aux parties prenantes du milieu forestier et aux américains. Le député de Roberval et premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a été le premier intervenant à s'adresse à la foule massée sur le boulevard Wallberg. Il a réitéré l'appui indéfectible de son gouvernement aux entreprises et travailleurs de la forêt. « Je vous avais dit que nous serions présents dès le premier jour du conflit pour vous appuyer. Et bien nous sommes là et nous serons là jusqu'à la fin, tant que la bataille ne sera pas terminée, » a-t-il martelé pendant son allocution. Justin Trudeau interpellé Quelques-unes des personnes qui se sont présentées au micro, notamment des représentants syndicaux, en ont profité pour interpeller le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, pour qu'il annonce dès que possible des garanties de prêt pour les entreprises forestières québécoises et canadiennes, pour appuyer les entreprises quelques jours après l'annonce, par le département du Commerce des États-Unis, de l'imposition de droits compensatoires rétroactifs de près de 20 % sur le bois d'œuvre exporté vers les États-Unis. De son côté, Gilles Potvin, maire de Saint-Félicien et membre du Comité sur la forêt de l'UMQ, s'est exprimé sur la question. « Alors que l'incertitude quant à l'avenir de notre secteur forestier est croissante et que les emplois des milliers de familles qui dépendent du secteur forestier dans de nombreuses régions du Québec sont menacés, le gouvernement fédéral doit en faire davantage pour reconnaître l'apport fondateur de l'économie forestière pour les communautés de partout au pays. »

Commentaires