Jonathan Thibeault
Auteur

Jonathan Thibeault

SAGUENAY – Selon l’avis public d’Hydro Québec, la construction d’une usine de deuxième transformation de Métaux BlackRock devrait être entamée sous peu. La société d’État projette construire une ligne de transport de 161 kilovolts (kV) de 10 kilomètres destinés à alimenter les futures installations de la minière.

La première étape du projet est de sonder l’opinion de la population et du voisinage sur les tracés projetés. Il s’agit d’une étape importante pour Hydro Québec, explique la porte-parole régionale, Alexandra Fortin. « Pour tout projet d’expansion de notre réseau, il est primordial pour nous de consulter la population afin de minimiser les impacts de la création de nouvelles lignes », a-t-elle mentionné.

Deux choix

Illustration plan Hydro QuébecAfin de raccorder les futures installations de BlackRock, deux tracés sont proposés à quelques kilomètres l’un de l’autre (voir illustration). « Nous proposons deux trajets pour notre ligne. La population est invitée à nous rencontrer ce mercredi ou ce jeudi au Musée du Fjord. À partir des informations recueillies sur le terrain, nous déterminerons quelle sera la solution la plus viable pour raccorder notre client », explique la porte-parole régionale, qui ajoute que les prochaines démarches auront lieu cet hiver.

BlackRock attendue

C’est en décembre 2016 que la compagnie a confirmé son choix d’élire domicile à Saguenay, plus précisément au site industrialo-portuaire de Grand-Anse, pour transformer le vanadium-titane-magnétite (VTM) extrait d’un gisement à Chibougamau. Le projet créera éventuellement plus de 1000 emplois directs et indirects pour l’ensemble des opérations de l’entreprise. Quant à la capacité de production annuelle du site industriel, elle est estimée à environ 500 000 tonnes. Lors de l’annonce, la compagnie prévoyait entreprendre la construction de son bâtiment industriel au cours de l’année 2018. Mentionnons que BlackRock avait tenu deux journées portes ouvertes en septembre afin d’informer la population sur les mesures qu’elle compte mettre en place afin d’atténuer les risques de ses opérations sur l’environnement.

Au moment de mettre en ligne, BlackRock n'a pas retourné l'appel d'Informe Affaires.

Commentaires