Guy Bouchard
Auteur

Guy Bouchard

SAGUENAY - Le groupe de travail Mines et métaux (GTMM) mis sur pied à la suite du Sommet économique du Saguenay–Lac-Saint-Jean de juin 2015, a déposé son rapport ce matin, dans le cadre du 6e forum minier régional organisé par le Consorem. La recommandation principale du panel : que le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles pour s'assure que soit complétée dès que possible la cartographie minérale de la région. Ainsi, le comité de 12 personnes, coprésidé par Brigitte Gagné et François Gagné, considère qu'il est impératif de compléter les connaissances géoscientifiques du territoire, pour attirer les entreprises d’exploration qui sont responsables des découvertes minérales. Le groupe a ainsi identifié l'enjeu de l’acquisition de connaissances, qui constitue le fer de lance de son rapport et sa recommandation principale. Pour le GTMM, la région du Saguenay–Lac‐Saint‐Jean se distingue des autres régions minières du Québec par son potentiel pour les minéraux industriels et les métaux de haute technologie. Ceux-ci se retrouvent dans presque tous les produits et équipements technologiques que nous utilisons quotidiennement et leur la demande ne fera qu’augmenter avec le temps. Pour les 12 membres du comité, les conclusions de leur travail constituent « un ouvrage collectif reposant sur une vision globale et une volonté de contribuer à faire en sorte que la région devienne une terre d’accueil pour des projets miniers et le développement de la filière. » Prochaines étapes Pour que ses recommandations soient appliquées, le GTMM identifie les prochaines étapes: - La mise en place d’un organisme régional dédié, responsable d’assumer un leadership pour soutenir des activités de promotion du développement minéral. - La création d’un fonds minier autochtone chargé d’être le pivot des activités de prospection sur le territoire, seraient des outils pour que le Saguenay–Lac-Saint-Jean se positionne comme terre d’accueil pour des projets miniers. - De même, la création d’une structure de coordination interministérielle chargée de les accompagner pendant la durée d’un projet, répondant aux attentes des promoteurs. Une consultation élargie Dans le cadre de la réalisation de son mandat, le GTMM a interpellé les autres groupes de travail, issus du sommet de 2015, afin de connaître leurs préoccupations sur la façon de construire conjointement des projets qui répondent aux attentes des promoteurs et aux besoins des milieux, tout en améliorant le mieux-être des collectivités. Cette démarche a permis de dégager des recommandations en matière d’acceptabilité sociale et d’accompagnement de grands projets. Voici ces recommandations Les recommandations du rapport misent sur les atouts de la région et proposent d’en faire de véritables actifs stratégiques : - La région dispose d’un accès stratégique au Nord, grâce à son réseau ferroviaire, à ses chemins multiusages et à son port en eau profonde. - Les entreprises de services spécialisés, d’équipementiers et de génie-conseil de la région sont compétentes et expérimentées. - Plusieurs organisations, dont le Consortium en recherche minérale (CONSOREM) la Table régionale de concertation minière et l’UQAC, peuvent soutenir l’acquisition de connaissances sur le potentiel minier régional. - La communauté des Pekuakamiulnuatsh veut participer à l’amorce du processus de développement minier, soit celui de la prospection et de la valorisation minérale du territoire. - Les acteurs régionaux partagent la préoccupation d’assurer un développement minier durable, c’est-à-dire qui veillera à minimiser l’empreinte environnementale. - Le réseau scolaire de la région, du secondaire aux études supérieures et de la formation générale à la formation professionnelle, offre une panoplie de formations pour les métiers utiles à l’industrie minière. Composition du groupe de travail Le groupe de travail était composé de François Gagné, Coprésident, ex-président de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord; Brigitte Gagné, Coprésidente, présidente de la commission scolaire du Pays-des-Bleuets; Christine Champagne, Niobec; Réal Daigneault, CONSOREM; Réjean Girard, IOS Services géoscientifiques; Gilles Grenon, Rio Tinto; Nicole Huybens, UQAC; Bernard Lapointe, Expert du secteur minéral; Marcelle Perron, Conseil régional FTQ SLSJ; François Rompré, Pekuakamiulnuatsh Takuhikan; Denis Taillon, Société de l’énergie communautaire du Lac-Saint-Jean et Lise Tremblay, Groupe Alfred Boivin

Commentaires