Auteur

Dominique Savard

DRUMMONDVILLE – Rosalie Guay, étudiante en Gestion de commerce au Cégep de Jonquière a été nommée « Entrepreneure du mois de février », par l’Association des clubs d’entrepreneurs étudiants (ACEE) du Québec pour avoir créé l’entreprise « Deviens la princesse/Animation pour enfants » qui connaît un franc succès.

« Cette étudiante a su se dépasser et développer des qualités de leader qui font d’elle une entrepreneure accomplie. Pour être entrepreneure du mois, l’étudiante membre du réseau possède une entreprise personnelle, qui travaille sur un projet d’affaires tangible ou qui est en processus de relève d’entreprise », explique Alexa Beauregard de l’ACEE du Québec.

Entrepreneure dans l’âme, Rosalie n’a que 14 ans lorsqu’elle lance, avec l’aide de ses parents, un service d’animation pour enfants sur le thème de Disney. Comme très peu de services d’animation sont offerts au Saguenay-Lac-Saint-Jean, son projet est très bien accueilli et elle devient rapidement une référence dans son domaine.

« Mes parents sont tous deux entrepreneurs; mon père est agriculteur et ma mère possède des magasins. Toute ma vie, je les ai vus travailler fort pour monter des projets plus grands les uns que les autres. Chez moi, être son propre patron, c’est la norme. C’est probablement ce qui explique mes diverses implications, tant dans le club entrepreneur de mon cégep que ma participation à l’organisation d’activités dans ma municipalité », raconte Rosalie dans une entrevue accordée à l’ACEE.

En ce qui concerne son service d’animation pour enfants avec la thématique Disney, la jeune fille soutient que c’est une fascination pour l’univers de Disney et un séjour dans un hôtel à Québec avec sa mère où elle a vu des princesses de Disney faisant de l’animation dans le hall d’entrée qui sont le point de départ de son entreprise.

« Ma mère (Nathalie Larouche) m’a dit : « Tu devrais faire ça Rosalie! Il n’y a pratiquement pas de service d’animation pour enfants au Saguenay, et en plus, tu connais ces personnages mieux que quiconque. » Aussitôt de retour à la maison, on s’est mis au travail. Achat de matériel, conception de costumes, création d’une offre de service, promotion, mes parents m’ont aidée à tout préparer. En peu de temps, on est parvenu à décrocher quelques contrats grâce à des connaissances, et c’est comme ça que j’ai réussi à me faire un nom dans le domaine et à obtenir d’autres contrats », de rappeler Rosalie.

Après presque cinq ans d’opération, la cégépienne a réalisé son rêve en montant son propre spectacle et en jouant sur scène. « C’est grâce à un cours au cégep que j’ai pu monter mon projet. J’ai créé un spectacle, une adaptation de l’histoire de la « Reine des Neiges » et nous avons fait deux représentations devant public. Cet événement a marqué l’atteinte de mon rêve ultime. L’aventure n’est toutefois pas terminée. Avec la fin de mon DEC au printemps, je vais commencer à explorer d’autres possibilités. J’aimerais vivre une expérience en entreprise., tout en continuant l’animation. »

À propos de l’ACEE

L’Association des clubs d’entrepreneurs étudiants (ACEE) du Québec est un organisme à but non lucratif qui vise à promouvoir la culture entrepreneuriale auprès des étudiants québécois de niveau postsecondaire. Après 28 ans, le réseau compte maintenant 60 clubs actifs dans les cégeps, universités et centres de formation professionnelle dans 16 régions sur 17 au Québec.

Commentaires