Jonathan Thibeault
Auteur

Jonathan Thibeault

SAGUENAY – Nouvellement diplômée en médecine podiatrique, Justine Leduc a inauguré, au début du mois de septembre, sa clinique de soin des pieds, située en plein cœur du centre-ville d’Arvida. La jeune entrepreneure de 23 ans mise sur les nouveaux canaux de communication afin de rejoindre ses clients.

Rencontrée dans sa première clinique située à l’intérieur du Complexe santé Arvida, Dre Leduc affirme que le rêve d’être sa propre patronne ne date pas d’hier. « Ça faisait un bon moment que l’idée d’être associée ou de posséder mon propre bureau mijotait dans ma tête. Lorsque j’ai gradué et reçu mon droit de pratique, en juin, je me suis dit : “pourquoi pas me lancer à mon compte maintenant”, car à mon âge, c’est le bon moment », explique-t-elle. « Je veux insuffler un vent de jeunesse à mon métier. Je suis très présente sur les réseaux sociaux; je mets d’ailleurs beaucoup d’énergie sur ma visibilité Web, ce que d’autres spécialistes du milieu font moins », ajoute l’entrepreneure.

Présente sur le Web

D’ailleurs, une bonne partie de ses demandes de rendez-vous ne proviennent pas par téléphone, mais bien par courriel. Les trois quarts de mes demandes de consultation proviennent soit par Facebook, par mon site Internet ou par courriel. Les gens préfèrent ce moyen pratique de communiquer et j’en ai profité pour être 2.0 dès le départ », affirme-t-elle.

Toucher à tout

La femme d’affaires souhaite toucher à toutes les facettes de son domaine. « Je cible autant les sportifs que les personnes diabétiques. Je ne me mets pas de barrière, car ça me permet de ne pas être ancrée dans une routine. Par contre, je vais cibler davantage les sportifs, car il y en a moins dans ce domaine dans la région. Toutefois, mes portes sont ouvertes pour tout le monde », précise Docteure Leduc.

Créer des synergies

En emménageant dans le complexe de la rue Deschenes, la jeune entrepreneure aimerait favoriser des collaborations avec les autres bureaux de professionnels qui s’installeront à l’intérieur de l’ancien édifice gouvernemental. « Ma vision est de créer une cohésion et des liens positifs avec d’autres professionnels pour bâtir une offre de soins multidisciplinaire à l’intérieur du même bâtiment ».

Après un investissement d’un quart de millions de dollars et la création de son propre emploi, Justine Leduc envisage l’embauche d’une réceptionniste et d’une assistante au cours de la prochaine année. « À long terme, j’aimerais bien compter sur l’aide d’un autre podiatre, mais j’y vais étape par étape », conclut-elle

Commentaires