Jonathan Thibeault
Auteur

Jonathan Thibeault

ALMA – Un drone du manufacturier allemand, Microdrones, qui possède un bureau dans la région de la Montérégie, a procédé à plusieurs vols d’essai au Centre d’excellence sur les drones les 13 et 14 juillet derniers. Les vols allaient au-delà du repérage physique de l’appareil par son opérateur (BVLOS) et selon l’entreprise, ils ont été concluants.

Le premier jeu d’essais a concerné des essais à longue distance au-dessus de la piste de l’aéroport d’Alma. Le plus long a couvert trois kilomètres aller-retour. L’appareil a effectué un voyage de six kilomètres avec l’autonomie de la batterie de rechange.

Transports Canada (TC) a autorisé les essais de Microdrones et y a participé au CED. Ces vols ont été réalisés avec une configuration standard en matière de télécommande, de télémétrie et de batteries, ce qui signifie que l’aéronef en question est prêt pour les vols en dehors du champ de vision du pilote (BVLOS) tel qu’il est commercialisé.

« Nous sommes ravis de ces résultats », a déclaré la directrice des opérations aériennes de Microdrones, Jocelyne Bois. « Tous les vols se sont bien passés et nous avons largement dépassé les durées de vol prévues. Notre objectif était d’essayer la télécommande, la télémétrie et l’endurance des batteries pour ces distances. Tout a merveilleusement fonctionné », ajoute-t-elle.

Homologué par Transports Canada

Le mois dernier, le populaire véhicule aérien sans pilote (UAV) de Microdrones, le md4-1000, a été ajouté à la liste exclusive des véhicules aériens sans pilote conforme de TC. Seules sept autres compagnies dans le monde entier ont cette distinction. Les vols BVLOS sont une réalisation significative de l’industrie des drones commerciaux. Légaux uniquement avec une autorisation spéciale, seulement quelques compagnies ont effectué de tels vols.

Traversée de la mer du Nord

Ce n’est pas la première fois qu’un drone de Microdrones effectue des vols longue distance. En effet, l’un de leur UAV a volé plus de 12 kilomètres pour traverser la mer du Nord. Ce vol a été répété 32 fois, l’établissant comme une option viable pour la livraison urgente de médicaments et d’autres fournitures nécessaires lors de situations d’urgence.

Commentaires